Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Amel Karboul, ministre tunisienne du Tourisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La sous-traitance des handicapés français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

  • Wade à FRANCE 24 : "Macky Sall m’a empêché d’aller au Sénégal"

    En savoir plus

  • Ukraine : Washington met en garde Moscou contre une "erreur coûteuse"

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Quatre policiers du "36 quai des Orfèvres" placés en garde à vue pour viol

    En savoir plus

  • Standard & Poor's maintient la note "AA" pour la France

    En savoir plus

  • Le NETmundial condamne l’espionnage sur le Web

    En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

Economie

Toyota va rappeler plus de 7 millions de véhicules dans le monde

© AFP

Dernière modification : 10/10/2012

Le constructeur automobile japonais a reconnu un problème avec le système d'ouverture automatique des vitres sur plusieurs de ses modèles et a décidé de rappeler 7,43 millions de véhicules dans le monde.

Du jamais vu depuis 1996. Toyota a annoncé, mercredi 10 octobre, qu’il rappellerait 7,43 millions de véhicules dans le monde. Une vaste opération dépassée dans son ampleur uniquement par Ford, qui avait rappelé 7,9 millions de voitures en 1996.

Ce sont les États-Unis qui vont connaître le plus important retrait, avec 2,4 millions de véhicules rappelés. Suivent la Chine (1,4 million) et l’Europe (1,39 million). Le géant japonais de l’automobile a justifié cette décision par un mauvais fonctionnement de l’ouverture automatique des vitres sur certains modèles.

Toyota a refusé de préciser quel serait l’impact économique pour le groupe de cette vaste opération, mais a assuré que les réparations à effectuer ne sont pas considérables et peuvent se faire en 40 minutes.

Ventes chinoises en baisse

Cet incident renvoie à la vague de rappels de véhicules qui avait écorné l’image du géant japonais entre 2009 et 2011 et contribué à lui coûter sa place de leader mondial des constructeurs automobiles. Durant cette période, Toyota avait procédé à plusieurs vagues de retrait de voitures (environ 12 millions au total dans le monde) pour différents problèmes techniques, dont des accélérations involontaires qui auraient été à l’origine de plusieurs accidents mortels.

L’annonce de ces nouveaux retraits arrivent à un mauvais moment pour Toyota. Le constructeurs japonais a, en effet, reconnu mardi 9 octobre que les tensions entre Pékin et Tokyo autour de l’archipel Senkaku-Diaoyu avait eu pour conséquence une baisse de 50 % de ses ventes en Chine le mois dernier.

(FRANCE24 avec dépêches)

Première publication : 10/10/2012

  • ÉCONOMIE

    Les ventes de Toyota et Nissan en chute libre en Chine

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    La fiabilité des systèmes électroniques de Toyota prouvée par une enquête américaine

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    Toyota s'acquittera d'une amende de 32,4 millions de dollars

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)