Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

SPORT

Dopage : le système Armstrong détaillé

© AFP

Dernière modification : 11/10/2012

L'Agence américaine antidopage a transmis à l’UCI, "les preuves que l'US Postal (équipe d’Armstrong) a mis en place le programme de dopage le plus perfectionné, le plus professionnel et le plus efficace jamais vu dans le sport".

L'Agence américaine antidopage (USADA) a publié mercredi 10 octobre un dossier accablant contre l'US Postal et Lance Armstrong, pourtant jamais officiellement contrôlé positif, malgré plus de 500 contrôles.

Voici les principaux points du dossier à charge de l'agence américaine contre l'équipe US Postal et Lance Armstrong :

- Les coureurs de l'US Postal utilisaient de l'EPO, de la testostérone, des hormones humaines de croissance et de la cortisone, selon les témoignages de George Hincapie, Tyler Hamilton, Frankie Andreu et Jonathan Vaughters, et d'Emma O'Reilly, une employée de l'équipe

- Armstrong demande à O'Reilly de se débarrasser des seringues après le Tour des Pays-Bas 1998

- Hincapie et Hamilton affirment qu'ils savaient qu'Armstrong prenait de l'EPO dès début 1998, Vaughters confirmant qu'Armstrong l'utilisait au Tour d'Espagne en s'injectant de l'EPO dans une chambre d'hôtel

- Vaughters et Christian Van de Velde affirment avoir vu un médecin apporter du sérum physiologique à Armstrong pour qu'il échappe à un contrôle positif

- Hamilton témoigne avoir vu Armstrong prendre de l'EPO au Tour de France 1999, se faire prendre le sang avant le Tour 2000 et recevant une auto-transfusion pendant l'épreuve

- Armstrong offre à Hamilton de l'EPO stocké dans un réfrigérateur de sa ville de Nice (France), en mai 1999

- Hamilton affirme avoir vu Armstrong prendre de l'EPO au Tour 1999 tous les trois ou quatre jours

- Le test des urines d'Armstrong du Tour 1999 révèle des traces d'EPO dans six échantillons

- Hamilton affirme que pour le Tour 2000, lui et Armstrong étaient passés de l'EPO au dopage sanguin à Valence, en Espagne

- Hincapie affirme qu'en 2000, Armstrong avait admis prendre de la testostérone et qu'il avait quitté une course après qu'Hincapie lui signale la présence des inspecteurs de l'antidopage à leur hôtel

- Hamilton affirme qu'il se trouvait avec Armstrong quand il recevait une auto-transfusion sanguine dans un hôtel, le 11 juillet 2000

- Selon Hincapie, ses discussions avec Armstrong montraient clairement qu'il utilisait l'auto-transfusion sanguine de 2001 jusqu'en 2005

- Armstrong envoyait de l'EPO à Hamilton par la poste en 2001, témoigne Hamilton

- Hamilton affirme se souvenir du Dr Ferrari disant à Armstrong qu'il pouvait continuer à prendre de l'EPO en 2001 s'il ne prenait que des petites doses tout en dormant sous une tente d'altitude, ce qui augmente la production naturelle d'EPO

- Hamilton et Floyd Landis affirment qu'Armstrong leur avait signalé son contrôle positif au Tour de Suisse 2001 et qu'il avait payé l'UCI pour faire disparaître l'échantillon. Un médecin témoignant devant l'Usada affirme qu'Armstrong avait été contrôlé positif à l'épreuve

- Hamilton témoigne avoir vu Armstrong utiliser de la testostérone et Landis dit qu'Armstrong lui en avait donnée en 2002

- Landis voyait Armstrong se faire une auto-transfusion la nuit avant un contre-la-montre au Tour de France 2002

- Landis dit qu'Armstrong lui avait demandé de surveiller ses sacs de sang réfrigéré en 2003. Armstrong prenait de l'EPO pour masquer l'auto-transfusion

- Landis dit qu'Armstrong lui avait donné une boîte de seringues d'EPO en 2003

- Landis dit avoir vu Armstrong recevoir une transfusion sanguine et de l'EPO deux fois au Tour de France 2004. Leipheimer et David Zabriske affirment que Landis les avait informé de ces actes en 2004 et 2005

- Hincapie dit avoir vu Armstrong se faire une auto-transfusion sanguine au Tour de France 2005 et qu'il administrait de l'EPO à Hincapie la même année avant la course.

(FRANCE 24 avec dépêches)

Première publication : 11/10/2012

  • CYCLISME

    Lance Armstrong ou le programme de dopage "le plus sophistiqué de l'histoire du sport"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)