Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Faouiza Charfi : "Il est important que nos enfants aient une autre vision de l'islam"

En savoir plus

FOCUS

France : le fléau des déchetteries sauvages

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Universités françaises : la compétition internationale "pas forcément négative"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fête de la musique : Arat Kilo, au carrefour des influences

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Familles séparées : la grogne monte aux États-Unis

En savoir plus

L’invité du jour

Karine Tuil : "Romancière, je tente à travers l’observation de la société d’en décrypter la complexité"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Boeing : "Il faut maintenir le dialogue entre américains et chinois"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grèce : un allègement de la dette se profile à l'Eurogroupe

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Donald Trump contraint de reculer sur les familles de sans-papiers"

En savoir plus

Moyen-Orient

Le Hezbollah libanais reconnaît avoir envoyé un drone au-dessus d'Israël

Dernière modification : 11/10/2012

Hassan Nasrallah, chef du mouvement chiite libanais Hezbollah, a reconnu jeudi qu'un avion sans pilote, de fabrication iranienne, leur appartenant avait survolé des zones sensibles en Israël avant de rejoindre "la Palestine occupée".

Le chef du Hezbollah chiite libanais, Hassan Nasrallah, a reconnu jeudi que son puissant parti armé avait envoyé un avion de reconnaissance sans pilote "de fabrication iranienne" en Israël, affirmant qu'il avait survolé des "sites sensibles".

"Un avion de reconnaissance sophistiqué a été envoyé à partir du territoire libanais (...) et a traversé des centaines de kilomètres au-dessus de la mer avant de franchir les lignes ennemies et d'entrer en Palestine occupée", a lancé le chef du parti dans une intervention diffusée en direct par la chaîne du mouvement.

"La possession d'une telle capacité aérienne est une première dans l'histoire des mouvements de résistance (contre Israël) au Liban et dans la région", a-t-il ajouté.

"Ce n'est la première fois (qu'un drone est envoyé) et ce ne sera pas la dernière fois. Nous pouvons parvenir à toutes les zones" en Israël, a prévenu M. Nasrallah.

En 2006, lors de la guerre qui l'a opposé à Israël, le Hezbollah avait déjà envoyé un drone sophistiqué survoler l'Etat hébreu.

Le 6 octobre, l'armée israélienne a annoncé qu'un avion sans pilote d'origine inconnue avait été abattu par l'armée de l'air dans le sud du pays après avoir survolé l'espace aérien israélien.

Jeudi, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a accusé le Hezbollah d'avoir envoyé ce drone et a promis de protéger "avec détermination" les frontières de l'Etat hébreu.

Cet appareil "n'est pas russe, il est de fabrication iranienne et a été assemblé et monté au Liban", a poursuivi Nasrallah, alors que l'Iran, parrain politico-militaire du Hezbollah, est l'ennemi juré de l'Etat hébreu.

(AFP)

Première publication : 11/10/2012

  • DIPLOMATIE

    Nucléaire iranien : Israël exhorte les États-Unis à fixer "une ligne rouge" à Téhéran

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Drone abattu en Israël : Tel-Aviv voit la main du Hezbollah et de Téhéran

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)