Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Moyen-orient

Le Hezbollah libanais reconnaît avoir envoyé un drone au-dessus d'Israël

Dernière modification : 11/10/2012

Hassan Nasrallah, chef du mouvement chiite libanais Hezbollah, a reconnu jeudi qu'un avion sans pilote, de fabrication iranienne, leur appartenant avait survolé des zones sensibles en Israël avant de rejoindre "la Palestine occupée".

Le chef du Hezbollah chiite libanais, Hassan Nasrallah, a reconnu jeudi que son puissant parti armé avait envoyé un avion de reconnaissance sans pilote "de fabrication iranienne" en Israël, affirmant qu'il avait survolé des "sites sensibles".

"Un avion de reconnaissance sophistiqué a été envoyé à partir du territoire libanais (...) et a traversé des centaines de kilomètres au-dessus de la mer avant de franchir les lignes ennemies et d'entrer en Palestine occupée", a lancé le chef du parti dans une intervention diffusée en direct par la chaîne du mouvement.

"La possession d'une telle capacité aérienne est une première dans l'histoire des mouvements de résistance (contre Israël) au Liban et dans la région", a-t-il ajouté.

"Ce n'est la première fois (qu'un drone est envoyé) et ce ne sera pas la dernière fois. Nous pouvons parvenir à toutes les zones" en Israël, a prévenu M. Nasrallah.

En 2006, lors de la guerre qui l'a opposé à Israël, le Hezbollah avait déjà envoyé un drone sophistiqué survoler l'Etat hébreu.

Le 6 octobre, l'armée israélienne a annoncé qu'un avion sans pilote d'origine inconnue avait été abattu par l'armée de l'air dans le sud du pays après avoir survolé l'espace aérien israélien.

Jeudi, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a accusé le Hezbollah d'avoir envoyé ce drone et a promis de protéger "avec détermination" les frontières de l'Etat hébreu.

Cet appareil "n'est pas russe, il est de fabrication iranienne et a été assemblé et monté au Liban", a poursuivi Nasrallah, alors que l'Iran, parrain politico-militaire du Hezbollah, est l'ennemi juré de l'Etat hébreu.

(AFP)

Première publication : 11/10/2012

  • ISRAËL

    Drone abattu en Israël : Tel-Aviv voit la main du Hezbollah et de Téhéran

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Nucléaire iranien : Israël exhorte les États-Unis à fixer "une ligne rouge" à Téhéran

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)