Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

Moyen-orient

Le Hezbollah libanais reconnaît avoir envoyé un drone au-dessus d'Israël

©

Dernière modification : 11/10/2012

Hassan Nasrallah, chef du mouvement chiite libanais Hezbollah, a reconnu jeudi qu'un avion sans pilote, de fabrication iranienne, leur appartenant avait survolé des zones sensibles en Israël avant de rejoindre "la Palestine occupée".

Le chef du Hezbollah chiite libanais, Hassan Nasrallah, a reconnu jeudi que son puissant parti armé avait envoyé un avion de reconnaissance sans pilote "de fabrication iranienne" en Israël, affirmant qu'il avait survolé des "sites sensibles".

"Un avion de reconnaissance sophistiqué a été envoyé à partir du territoire libanais (...) et a traversé des centaines de kilomètres au-dessus de la mer avant de franchir les lignes ennemies et d'entrer en Palestine occupée", a lancé le chef du parti dans une intervention diffusée en direct par la chaîne du mouvement.

"La possession d'une telle capacité aérienne est une première dans l'histoire des mouvements de résistance (contre Israël) au Liban et dans la région", a-t-il ajouté.

"Ce n'est la première fois (qu'un drone est envoyé) et ce ne sera pas la dernière fois. Nous pouvons parvenir à toutes les zones" en Israël, a prévenu M. Nasrallah.

En 2006, lors de la guerre qui l'a opposé à Israël, le Hezbollah avait déjà envoyé un drone sophistiqué survoler l'Etat hébreu.

Le 6 octobre, l'armée israélienne a annoncé qu'un avion sans pilote d'origine inconnue avait été abattu par l'armée de l'air dans le sud du pays après avoir survolé l'espace aérien israélien.

Jeudi, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a accusé le Hezbollah d'avoir envoyé ce drone et a promis de protéger "avec détermination" les frontières de l'Etat hébreu.

Cet appareil "n'est pas russe, il est de fabrication iranienne et a été assemblé et monté au Liban", a poursuivi Nasrallah, alors que l'Iran, parrain politico-militaire du Hezbollah, est l'ennemi juré de l'Etat hébreu.

(AFP)

Première publication : 11/10/2012

  • ISRAËL

    Drone abattu en Israël : Tel-Aviv voit la main du Hezbollah et de Téhéran

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Nucléaire iranien : Israël exhorte les États-Unis à fixer "une ligne rouge" à Téhéran

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)