Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

FOCUS

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Foliot, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • Gaza : reprise des affrontements entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

FRANCE

En plein affaire Bettencourt, Nicolas Sarkozy a reçu plusieurs fois Philippe Courroye

Dernière modification : 12/10/2012

Nicolas Sarkozy a reçu à l'Elysée Philippe Courroye, alors procureur de Nanterre, a au moins huit reprises au plus fort de l'affaire Bettencourt, selon un procès-verbal d'audition du magistrat que s'est procuré le journal "Le Monde".

L'ex-procureur de Nanterre Philippe Courroye et l'ex-président Nicolas Sarkozy se sont rencontrés au moins huit fois à des dates proches de moments-clés de l'affaire Bettencourt, mais le magistrat dément avoir évoqué l'affaire à ces occasions, révèle vendredi Le Monde.

Les avocats de MM Sarkozy et Courroye n'étaient pas joignables vendredi à la mi-journée.

Le journal, qui a obtenu des procès-verbaux versés à l'enquête judiciaire menée à Bordeaux, cite divers rendez-vous entre M. Sarkozy et M. Courroye, ou un certain "Ph C" figurant sur l'un ou l'autre de ses agendas, parfois avec la mention "arrivée par le parc", pour garantir semble-t-il la discrétion de la rencontre.

Ils se seraient ainsi rencontrés le 12 juin 2010, deux jours après que la fille de Liliane Bettencourt eut apporté à la brigade financière le produit des enregistrements réalisés pendant un an par le majordome de sa mère.

Ou le 11 septembre 2010, alors que l'ancienne comptable Claire Thibout a évoqué un possible financement illicite de la campagne de M. Sarkozy en 2007, et quatre jours avant un voyage du procureur en Suisse pour y chercher des éléments sur un tel financement, voyage dont il rentre quasi-bredouille.

Les agendas, assure le quotidien, montrent aussi des rendez-vous de M. Courroye avec Patrick Ouart et Jean-Pierre Picca, deux conseillers justice successifs de M. Sarkozy à l'Elysée.

M. Courroye, entendu pendant plusieurs heures le 2 octobre par deux des juges en charge de l'affaire Bettencourt à Bordeaux, a été questionné sur ces coïncidences. Selon Le Monde, il a confirmé connaître personnellement M. Sarkozy depuis une douzaine d'années, et "le voir depuis une à trois fois par an pour évoquer des sujets généraux et institutionnels", au cours de "rencontres privées".

"Il n’a jamais été question de cette affaire dans mes rencontres avec M. Sarkozy, M. Ouart ou M. Picca", aurait ainsi assuré aux juges M. Courroye, aujourd'hui avocat général à Paris, ajoutant: "Vous n’imaginez pas M. Nicolas Sarkozy ou M. Ouart m’interroger sur des affaires que je pouvais traiter. Vous m’imaginez encore moins moi-même répondant à des questions sur ces affaires ou prenant des +instructions+. Le penser serait même outrageant".

Il aurait complété : "Mes relations avec Nicolas Sarkozy n’ont jamais porté sur aucune affaire que je traitais", et "M. Nicolas Sarkozy ne m’a jamais parlé du financement de sa campagne et je ne lui en ai jamais parlé".

De nombreux acteurs du dossier estiment que M. Sarkozy lui-même pourrait être interrogé rapidement dans cette affaire par les juges.

AFP

Première publication : 12/10/2012

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    L'avocat de Liliane Bettencourt mis en examen pour abus de faiblesse

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Perquisitions au bureau et au domicile de Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    À peine son immunité levée, Sarkozy contre-attaque dans l'affaire Bettencourt

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)