Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Première incursion terrestre d’un commando israélien à Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un mister nobody au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début du conflit avec Israël

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

SPORT

Le Japon, une mise en jambes pour les Bleus avant le choc face à la Roja

©

Dernière modification : 12/10/2012

Avant le choc contre l'Espagne mardi prochain à Madrid, l'équipe de France de football affronte le Japon, ce vendredi au Stade de France, en match amical de préparation aux éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

Sachant que les Bleus aurontdéjà tous la tête à Madrid, Didier Deschamps n’a cessé de répéter qu’avant le choc de mardi contre l’Espagne, il y avait un match amical à jouer vendredi face au Japon, au Stade de France. 

« Honnêtement, comment faire autrement ? C’est difficile de penser à autre chose quand tu t’apprêtes à jouer contre la meilleure équipe du moment, championne du monde et double championne d’Europe en titre », résume Clément Chantôme. 

« On a tous cette rencontre contre l’Espagne en tête, c’est évident », renchérit Mathieu Debuchy, en évoquant le rendez-vous avec la Roja au Stade Vicente-Calderon pour le compte des qualifications pour la Coupe du monde 2014. 

Parfaitement conscient qu’il ne ferait jamais croire à ses joueurs, même avec la plus grande force de persuasion, que ce match contre le Japon revêt une importance capitale, Didier Deschamps a donc adopté une stratégie légèrement différente. 

« Je ne peux pas leur dire que le match de vendredi est plus important que celui de mardi. Ils me prendraient tous pour un fou », estime-t-il. 

« En revanche, c’est pourtant comme ça qu’on doit le préparer, comme si c’était un match important (...) C’est une répétition qui va nous permettre d’avoir des réponses. Tout ce qui peut être bien fait vendredi nous permettra de mieux préparer l’Espagne. » 

Mais il s’est aussi fixé pour objectif, avec ce match face au champion d’Asie en titre, de « gérer les temps de jeu de chacun pour arriver avec un maximum de fraîcheur à Madrid ». 

Pour mettre le plus de chances de son côté face à l’Espagne, Didier Deschamps a donc décidé qu’il n’alignerait pas au coup d’envoi sa meilleure équipe, histoire de préserver certains cadres dont il connaît les qualités. 

Ce sera notamment le cas de Franck Ribéry en attaque, qui laissera certainement sa place dans le couloir gauche à Karim Benzema, Olivier Giroud occupant l’axe et Jérémy Ménez le côté droit.

« Ne pas prendre ce match par-dessus la jambe »

Au milieu de terrain, Didier Deschamps va faire souffler Yohan Cabaye, légèrement diminué par des douleurs abdominales, et lancer dans le grand bain, aux côtés de Blaise Matuidi, le Toulousain Moussa Sissoko, absent depuis deux ans en sélection. 

Derrière les deux milieux relayeurs, le remplaçant naturel de Rio Mavuba, blessé et opéré cette semaine, sera certainement Etienne Capoue au vu des mises en place effectuées cette semaine à Clairefontaine, où il a à chaque fois occupé le rôle de « sentinelle ». 

En défense, Patrice Evra sera aussi ménagé tandis que la toute nouvelle charnière Mamadou Sakho-Laurent Koscielny devra s’apprivoiser au plus vite avant d’aller souffrir en Espagne. 

« A partir du moment où elle est nouvelle, c’est important qu’il y ait des repères. Et c’est ce que ce genre de match contre le Japon va nous permettre de faire », espère Didier Deschamps, privé à Madrid de Mapou Yanga-Mbiwa qui avait fait la paire avec Sakho lors de ses trois premiers matches. 

Si ce match devrait donc avoir quelque utilité aux Bleus, ils devront aussi se méfier d’une sélection japonaise qui monte en puissance ces dernières années. 

Champion d’Asie en 2011, le Japon compte dans ses rangs des joueurs qui évoluent dans des grands clubs comme Shinji Kagawa (Manchester United), Keisuke Honda (CSKA Moscou), Yuto Nagatomo (Inter Milan) ou encore Astuto Uchida (Schalke 04). 

« C’est une équipe qu’on connaît peu mais qui a de la qualité. Elle obtient de bons résultats, c’est une sélection bien au point avec beaucoup d’expérience. La meilleure des façons de jouer ce match c’est de ne pas le prendre par dessus la jambe », prévient Didier Deschamps. 

En cinq confrontations, la France n’a jamais perdu contre le Japon avec un bilan de quatre victoires et un match nul. 

Les deux dernières fois, les Bleus avaient gagné par un petit but d’écart et c’était en compétition, lors des éditions 2001 puis 2003 de la Coupe des confédérations.

Reuters


 

Première publication : 12/10/2012

  • FOOTBALL

    Équipe de France : Didier Deschamps se passe de Nasri et répond à Wenger

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    La France terrasse la Biélorussie, sa bête noire

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Les Bleus assurent le service minimum en Finlande

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)