Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

Afrique

Égypte : Morsi accepte que le procureur général conserve son poste

Vidéo par Cécile GALLUCCIO

Dernière modification : 13/10/2012

Abdel Meguid Mahmoud restera procureur général. Son limogeage était intervenu après l'acquittement d'anciens responsables de l'ère Moubarak qui étaient accusés d'être impliqués dans des violences lors de la révolte de 2011.

Le président égyptien Mohamed Morsi et le procureur général se sont mis d'accord samedi pour que ce dernier conserve son poste, mettant fin à la crise qui a éclaté après la décision du président de le nommer ambassadeur au Vatican, selon le procureur général adjoint Adel Saïd.

La rencontre entre les deux hommes samedi a abouti à un accord pour que "le procureur général reste à son poste", a affirmé M. Saïd évoquant "un malentendu à propos de la nomination (du procureur général Abdel Meguid Mahmoud) au poste d'ambassadeur d'Égypte au Vatican".

Le président Morsi avait démis jeudi M. Mahmoud de ses fonctions, le nommant ambassadeur au Vatican. Mais le procureur général a déclaré qu'il restait à son poste, affirmant que "selon la loi, un membre du corps judiciaire ne peut pas être démis par le pouvoir exécutif".

Une manifestation à l’appel des Frères musulmans dégénère

Ce limogeage est intervenu au lendemain de l'acquittement d'anciens responsables de l'ère Moubarak qui étaient accusés d'être impliqués dans des violences durant le Printemps arabe. Certaines figures actives de la révolte de 2011 estiment que M. Mahmoud continue à soutenir le régime du président déchu Hosni Moubarak et lui reprochent d'avoir été à l'origine de l'insuffisance des preuves présentées par le parquet dans les procès des anciens responsables.

Vendredi, à l'appel des Frères musulmans, les partisans du président égyptien s'étaient rassemblés pour protester contre ces décisions de justice. Des heurts durant la manifestation entre partisans et adversaires de Mohamed Morsi ont fait une centaine de blessés.

M. Mahmoud avait affirmé vendredi dans un communiqué avoir reçu des "menaces directes et indirectes" de hauts responsables le poussant à accepter son limogeage.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 13/10/2012

  • ÉGYPTE

    Une centaine de blessés dans des affrontements entre pro et anti-Morsi au Caire

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Mohamed Morsi à l’épreuve des 100 premiers jours

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Quand Nasser se moquait des Frères musulmans et du voile islamique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)