Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Afrique

Blessé par balle, le président mauritanien est soigné en France

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 15/10/2012

Touché accidentellement samedi par un tir de l’armée, Mohamed Ould Abdel Aziz est apparu à la télévision pour "tranquilliser les citoyens" avant de s'envoler pour la France où il reçoit actuellement des soins complémentaires.

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, blessé par balle samedi soir lors d'un "incident" impliquant son armée, a été admis dimanche à l'hôpital militaire de Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine), a indiqué le ministère français de la Défense.

Avant son évacuation vers la France, le président mauritanien, qui a subi une première opération à Nouakchott, avait tenu à rassurer son peuple dans une courte allocution télévisée. "Je veux, à travers ce mot, tranquilliser tous les citoyens mauritaniens. Je les rassure que l'opération qui m'a été faite hier (samedi) soir a été un succès grâce à l'efficacité de l'équipe médicale qui l'a menée", a affirmé M. Ould Abdel Aziz, couché sur le dos, le corps recouvert d'un drap jusqu'au cou, selon les images diffusées par la télévision.

RÉACTION D'ANTOINE GLAZER, SPÉCIALISTE DE L'AFRIQUE DE L'OUEST

"Je veux les rassurer sur ma santé après cet incident commis par erreur par une unité de l'armée sur une piste non goudronnée dans les environs de la localité de Tweila (40 km de Nouakchott), a-t-il ajouté, affirmant qu'il n'y a "aucun problème, Dieu merci".

Mohamed Ould Abdel Aziz, 55 ans, est apparu pâle mais il s'exprimait d'une voix normale. Il était entouré de son Premier ministre, Moulaye Ould Mohamed Laghdhaf, et de responsables civils et militaires de son régime, selon les images de la télévision.

LE PREMIER MINISTRE SE VEUT AUSSI RASSURANT

À Nouakchott, des informations non confirmées circulaient notamment dans des médias privés, selon lesquelles M. Ould Abdel Aziz aurait été touché au bras et/ou à l'abdomen.

Selon le gouvernement mauritanien, le président a été "légèrement" blessé par balle samedi soir près de Nouakchott par un "tir par erreur de l'armée" sur son cortège, alors qu'il revenait d'une excursion dans le nord du pays.

Qui est Mohamed Ould Abdel Aziz ?

Haut gradé de l'armée, Mohamed Ould Abdel Aziz a été lié à deux coups d'Etat militaires, en 2005 et 2008, à l'issue desquels il est devenu l'homme fort de la Mauritanie. Il a été élu à la présidence en 2009, à l'issue d'un scrutin à la régularité fortement contestée.



"L'unité militaire (à l'origine du tir) ne savait pas qu'il s'agissait du cortège du président", avait dit le ministre de la Communication, en donnant des assurances quant à la santé du blessé.

Peu auparavant, un responsable sécuritaire mauritanien avait rapporté à l'AFP la blessure par balle de M. Ould Abdel Aziz, qui a été "légèrement touché au bras par une balle, tirée contre lui par un automobiliste qui l'a directement visé".

Toutefois, avait-il précisé, "sa vie n'est pas en danger, il est descendu à pied à l'hôpital militaire où il a reçu les premiers soins".      

(FRANCE 24 avec dépêches)

Première publication : 14/10/2012

  • MALI

    Aqmi menace de tuer les otages français en cas d'intervention au Nord-Mali

    En savoir plus

  • MALI

    Une fusillade dans le nord du Mali provoque l'ire de la Mauritanie

    En savoir plus

  • JO - ATHLÉTISME

    Aïcha Fall : "En Mauritanie, on se fait humilier parce que l’on s’entraîne"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)