Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 15/10/2012

Chine : des scandales de corruption révélés par les internautes

Les internautes chinois mettent en lumière de nouveaux scandales de corruption. Des activistes syriens dénoncent les mariages forcés de jeunes filles dans les camps de réfugiés. Et un bricoleur britannique crée la poussette la plus rapide du monde.

Chine : des scandales de corruption révélés par les internautes

Une luxueuse villa de trois étages, plusieurs appartements dans des quartiers aisés de Canton, dans le sud de la Chine, ainsi que des boutiques, des usines et des places de parking. Ces photos et ces documents officiels ont été mis en ligne la semaine dernière par un internaute qui accuse Cai Bin, un responsable gouvernemental de la ville, de posséder tous ces biens immobiliers. 21 propriétés d’une valeur estimée à 40 millions de yuans, soit environ 5 millions d’euros.

 

Ces révélations ont rapidement fait le tour de la Toile locale, suscitant l’indignation des internautes. Sur les réseaux sociaux, de nombreux utilisateurs se demandent comment un cadre politique local qui gagne environ 10 000 yuans par mois a pu s’acheter ces somptueuses maisons.

Face à l’ampleur du scandale et aux soupçons de corruption, les autorités de Canton ont réagi en annonçant l’ouverture d’une enquête sur Cai Bin qui a été suspendu de ses fonctions. Il est notamment accusé de ne pas avoir déclaré tout son patrimoine.

Une victoire pour les cyberactivistes qui se sont mis à passer au peigne fin le patrimoine immobilier de leurs responsables politiques. Un classement des officiels les mieux lotis du pays a ainsi fait son apparition ces derniers jours, avec pour l’instant à sa tête, un cadre local du parti communiste qui possèderait pas moins de 84 propriétés.

Jusqu’ici, c’était en effet plutôt le goût des dirigeants chinois pour les produits de luxe qui était épinglé par les internautes pour dénoncer la corruption. Ainsi, un fonctionnaire de la province du Fujian a encore récemment été mis au pilori sur les réseaux sociaux après qu’un article le concernant à été censuré dans la presse. L’article portait sur une montre et une ceinture de marque qu’il affichait sur ces photos qui ont depuis été largement relayées en ligne.

 

Des réfugiées syriennes contraintes au mariage forcé

« Des réfugiées et non pas des captives »… C'est le slogan de la campagne lancée sur Facebook et Twitter par des activistes syriens pour dénoncer les mariages forcés de jeunes femmes vivant dans les camps de réfugiés à de riches hommes originaires de Libye, de Jordanie ou d'autres pays de la région. Une pratique actuellement en recrudescence qui inquiète vivement les internautes.

Le phénomène est en effet particulièrement alarmant car ce sont les jeunes filles mineures qui en sont les principales victimes explique cette blogueuse égyptienne. Des adolescentes achetées, selon elle, pour des sommes dérisoires par des hommes sans scrupule qui n'hésitent à profiter de la pauvreté des familles dans les camps de réfugiés. Une pratique obscène qu'elle appelle à faire cesser au plus vite.

Et s'il s'opère avant tout directement dans les camps, ce trafic d'être humain s'organise également en partie via les réseaux sociaux. C'est en tout cas ce qu'affirment les créateurs de cette page Facebook qui, pour illustrer l'ampleur du phénomène, ont publié quelques-uns des nombreux messages récemment mis en ligne par des hommes étrangers cherchant sur Internet une femme syrienne à épouser.

Une situation qu'ils sont donc de plus en plus nombreux à dénoncer sur la Toile à travers des affiches et des photos réalisées pour apporter leur soutien aux jeunes femmes vivant dans les camps de réfugiés. Ici par exemple, ce sont des hommes syriens qui brandissent des pancartes fustigeant la pratique des mariages forcés. Un phénomène qui malgré la campagne en cours pourrait bien empirer dans les mois à venir. Les Nations Unies estiment en effet qu'il y aura plus de 700 000 réfugiés syriens dans les camps de la région avant la fin de l'année, réfugiés qui pour les trois quarts seront des femmes et des enfants et donc autant de nouvelles victimes potentielles.


Un gilet connecté à Facebook qui donne des câlins

Ce gilet a été mis au point par Melissa Chow, une chercheuse du prestigieux M.I.T. À chaque fois qu'un de vos amis « aime » un de vos messages, une photo ou une vidéo que vous avez mis en ligne, la veste se gonfle d'air, donnant la sensation d'un câlin à celui qui la porte. Une manière de rendre un peu moins virtuelles les interactions sur le célèbre réseau social.

 

Imiter les moues de Lana Del Rey

Essayer d’imiter les différentes moues de la chanteuse américaine Lana Del Rey : c’est ce que les internautes sont invités à faire sur le groupe Facebook « Your face Del Rey ». Une initiative qui remporte un franc succès sur la Toile comme en attestent les nombreuses photos publiées sur la page en question et qui démontre une nouvelle fois que l’artiste est bel et bien une des cibles favorites des esprits moqueurs sur la Toile.

 

Vidéo du jour

Voici sans doute la poussette la plus rapide du monde. Equipé d’un moteur et d’un levier de vitesse, l’engin peut en effet rouler à près de 80 km/h. Une invention étonnante de Colin Furze, un bricoleur britannique un peu fou, qui aura cependant sans doute du mal à convaincre les parents, le bébé étant particulièrement secoué lors des trajets effectués à bord de cette poussette très atypique…

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/09/2014 Réseaux sociaux

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

Le Brésil est secoué par de puissants mouvements sociaux depuis un an. Son économie tourne au ralenti avec une croissance quasi nulle. C’est dans ce contexte que se déroule la...

En savoir plus

22/09/2014 guerre

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

Au sommaire de cette édition : en Ukraine, des activistes appellent à participer au « Blood Bucket Challenge »; des musulmans britanniques dénoncent les actions de l’organisation...

En savoir plus

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus

16/09/2014 Réseaux sociaux

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

Au sommaire de cette édition : la Toile appelle les médias à censurer les vidéos de l’organisation de l’Etat islamique; la tendance du « Book Bucket Challenge » déferle sur le...

En savoir plus