Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Popularité : Valls fait-il de l’ombre à Hollande ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Les Algériens de France : un vote courtisé

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

FRANCE

Jean-Marc Ayrault recadre Vincent Peillon après ses propos sur le cannabis

©

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 15/10/2012

Suite à une sortie de Vincent Peillon (photo) en faveur de la dépénalisation du cannabis, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a rappelé lundi que le gouvernement était opposé à une telle mesure, avant de recadrer le ministre de l’Éducation.

En déclarant, dimanche 14 octobre, être favorable à la dépénalisation du cannabis, "sujet majeur" selon lui, le ministre français de l’Éducation Vincent Peillon a relancé un vieux débat.

"Je suis très étonné parfois du côté un peu retardataire de la France sur un sujet pour moi d'ampleur", avait dit M. Peillon, inquiet des "trafics illicites de nos banlieues", du "danger dans lequel vivent nos concitoyens, y compris les enfants des écoles".

Ni une ni deux, lundi, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a rappelé à l'ordre son ministre, assurant que les membres du gouvernement devaient "défendre" sa politique, "et rien d'autre".

"Il n'y aura pas de dépénalisation du cannabis", a-t-il asséné en début de matinée. "Ce n'est pas la position ni du gouvernement, ni du président de la République et ça n'a pas changé".

De son côté, Vincent Peillon est revenu lundi matin sur ses propos de la veille, estimant qu’il s’agissait d’une "réflexion personnelle" qui ne contrevenait "pas à sa solidarité totale et entière" avec le gouvernement.

Réactions politiques en chaîne

Mais l’incident a entraîné des réactions de la part des différents bords politiques. Ainsi, Jean-Christophe Cambadélis, vice-président du Parti socialiste européen, a estimé lundi que s'il devait y avoir un débat sur la dépénalisation de la drogue, ce n'était pas au ministre de l'Éducation nationale de l'ouvrir.

En ce qui concerne l’opposition, elle s’est empressée de dénoncer des propos irresponsables et des dissonances au sein de la majorité. Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a même estimé qu'après "la faute politique et morale extrêmement grave" de Vincent Peillon sur la dépénalisation du cannabis, "la question de son maintien au gouvernement est clairement posée".

Lundi matin sur France Info, le député-maire de Meaux a demandé "solennellement à François Hollande de trancher dans la journée" sur cette question de la dépénalisation du cannabis, faute de quoi il lancerait dès mardi "au nom de l'UMP, à la fois une campagne de pétition et un appel à témoignages de tous les parents qui ont pu voir leurs enfants ou leurs adolescents victimes de la drogue et des trafics épouvantables que cela constitue".

Une polémique qui ressemble fort à celle née d’une déclaration de la ministre de l'Égalité des territoires et du Logement Cécile Duflot, en juin dernier. À l’époque, la gauche, embarrassée, avait déjà recadré les membres du gouvernement sur la question.

(FRANCE 24 avec dépêches)

Première publication : 15/10/2012

  • SANTÉ

    Le cannabis : réel danger pour le QI... mais tout autant que l’alcool

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dépénalisation du cannabis : la gauche tente de calmer le jeu

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Dépénaliser le cannabis ne conduit pas à une hausse de sa consommation"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)