Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

EUROPE

Lisbonne va poursuivre ses mesures d'austérité en 2013

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/10/2012

Malgré la grogne des Portugais, le ministre des Finances a présenté, lundi, un projet de budget pour 2013 prévoyant notamment d'importantes hausses d'impôts, une réduction du nombre de fonctionnaires et une baisse des prestations sociales.

Le Portugal, sous assistance financière, "n'a pas de marge de manœuvre" et doit poursuivre sur la voie de la rigueur, a indiqué lundi le ministre des Finances, Vitor Gaspar, en présentant le budget 2013.

"Le budget de l'État pour 2013 est difficile pour les Portugais. La hausse de la charge fiscale est très significative", a-t-il reconnu.

Le ministre a confirmé la hausse d'impôts annoncée au début du mois, qui s'effectuera notamment par le biais d'une réduction de 8 à 5 du nombre des tranches d'imposition, l'introduction d'une surtaxe de 4 % et une "taxe supplémentaire de solidarité" de 2,5 % pour les plus hauts revenus.

Le taux moyen d'imposition des revenus passera ainsi de 9,8 % cette année à 13,2 % en 2013, ce qui devrait rapporter plus de 4,3 milliards d'euros.

Le budget d'Etat pour 2013 comprendra également une réduction des dépenses d'un peu plus d'un milliard d'euros, avec notamment une baisse des prestations sociales et des retraites supérieures à 1 350 euros, ainsi qu'une réduction du nombre de fonctionnaires de 2 %.

Retrouver une indépendance financière vis-à-vis de l’UE

"Remettre en cause le budget serait remettre en cause le programme d'aide" international, accordé en mai 2011 par l'UE et le FMI d'un montant global de 78 milliards d'euros, a souligné M. Gaspar.

"Nous devons continuer d'exécuter le programme d'aide (...) afin de retrouver notre indépendance financière", dans le cas contraire "nous serions sujets à une tutelle prolongée de nos créanciers", a-t-il fait valoir.

La présentation du budget est intervenue alors que le gouvernement est confronté à une grogne sociale croissante. Depuis un mois, manifestations et grèves se sont multipliées. Samedi dernier ils étaient encore plusieurs dizaines de milliers à protester contre l'austérité à Lisbonne et dans diverses villes du pays.

Lundi soir, des centaines de personnes ont une nouvelle fois manifesté devant le parlement, à l'appel des "Indignés" qui avaient appelé à "assiéger" l'Assemblée de la République pour marquer leur refus d'un nouveau renforcement de la rigueur.

"Il est l'heure, il est l'heure que le gouvernement s'en aille", scandaient les manifestants.

(FRANCE 24 avec AFP)

Première publication : 15/10/2012

  • MANIFESTATIONS

    Global Noise : une "casserolade" mondiale de protestation

    En savoir plus

  • PORTUGAL

    Face à la grogne, le gouvernement portugais recule sur certaines mesures d’austérité

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)