Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

Amériques

Le suicide d'Amanda Todd, harcelée sur Internet, bouleverse le Canada

© Capture d'écran d'une vidéo publiée sur Youtube

Texte par Aude MAZOUÉ

Dernière modification : 16/10/2012

Une Canadienne de 15 ans s’est suicidée le 11 octobre après avoir raconté son mal-être dans une vidéo, postée sur YouTube. Victime de harcèlement, la jeune fille ne réussissait plus à faire face aux moqueries dont elle était l'objet.

"Je n’ai personne et j’ai besoin de quelqu’un". Cet appel au secours a été lancé le 7 septembre par Amanda Todd, dans une vidéo postée sur YouTube. Depuis plusieurs semaines, l'adolescente de Vancouver se disait victime de harcèlement à l’école et sur Internet. Le 11 octobre dernier, la jeune fille de 15 ans a mis fin à ses jours, provoquant une vague d’émotion dans tout le pays, au point de faire naître un débat national.

Face caméra, sans un mot, l’adolescente fait défiler une à une les feuilles blanches qui retracent le cours de son histoire. Page après page, la jeune Canadienne déroule le fil de ses déceptions qui l’ont menée à la dépression, l’alcool puis la drogue.

Son mal être remonte à ses douze ans. La fillette fait alors la rencontre d’un homme par webcam interposée. Très vite, l’homme demande à la jeune fille de lui montrer ses seins. Chantage, intimidation, l’homme ne recule devant aucun moyen pour faire pression sur Amanda. Puis, son harceleur finit par diffuser les photos de la jeune fille, nue, sur les réseaux sociaux. La vie d’Amanda Todd vire alors au cauchemar.

Vidéo d'Amanda Todd



Très vite, elle perd ses amis et sa réputation. Ses différents changements d’établissements n’y font rien. L’homme poursuit son acharnement psychologique. Il s'arrange pour la retrouver et diffuse les clichés à ses nouveaux amis et professeurs. Amanda ne sort plus de chez elle, se taillade les avant-bras et fait deux tentatives de suicide.

Au même moment, l'adolescente s'intéresse à un garçon déjà engagé dans une autre relation. Une fois de plus, Amanda est victime de moqueries. Les crises d'angoisse se font de plus en plus fréquentes. La jeune fille ne se rend plus à l'école, ne sort plus de chez elle. Chaque jour qui passe, elle s’enfonce un peu plus dans la dépression.

Anonymous aurait identifié le coupable

Bien que l'homme n'ait toujours pas été identifié, les autorités ont décidé d’ouvrir "une enquête complète" sur les circonstances entourant son suicide. "Les équipes des crimes majeurs de Coquitlam et Ridge Meadows travaillent ensemble, interrogent et passent en revue les facteurs potentiels qui ont contribué à sa mort", a déclaré le sergent Peter Thiessen de la gendarmerie royale du Canada.

Lundi 15 octobre, le collectif Anonymous a publié une vidéo dans laquelle un militant masqué dénonce celui qui aurait poussé Amanda Todd au suicide. Les pirates informatiques donnent le nom de Kody Maxson, un habitant de Vancouver de 32 ans. Ils affirment même qu'il aurait posté des photos de l'adolescente sur des sites pédophiles.

Le décès d'Amanda, cause nationale


Depuis l'annonce de son décès, les hommages à l'adolescente se multiplient sur Facebook et Twitter, poussant la mère de la jeune fille à sortir de son silence.
Amanda "aurait aimé qu'on évoque son histoire pour sauver d'autres filles. L'un de ses objectifs était que son message soit utile", a témoigné sa mère. Avant de mourir, sa fille lui a laissé un autre message vidéo. Mais, elle n'a pas encore eu le courage de regarder. En attendant, elle a lancé une grande collecte dont les fonds seront destinés à aider les jeunes en difficulté.

Aujourd'hui, le décès d'Amanda est devenu un enjeu national : faire cesser le harcèlement. "Tous les enfants devraient se sentir en sécurité à l'école", a assèné Christy Clark, la dirigeante de la province de Colombie-Britannique, dans une vidéo postée sur Youtube pour évoquer le drame.

 

Première publication : 16/10/2012

COMMENTAIRE(S)