Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 17/10/2012

"Obama, le retour"

Presse internationale, Lundi 17 octobre. Au menu de la presse internationale ce matin, le deuxième débat entre Barack Obama et Mitt Romney, jugé de plus offensif que le premier. Et aussi: un casse spectaculaire au musée Kunsthal de Rotterdam.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On revient bien sûr largement dans cette revue de presse internationale sur le débat qui vient d’opposer Barack Obama à son rival Mitt Romney, jugé globalement plus offensif que le premier.
 
Plus offensif, surtout, du côté du président sortant, singulièrement éteint lors du premier round. Barack Obama qui s’est donc visiblement réveillé et a repris du poil de la bête, à en juger par les premières réactions qu’on a trouvées sur les réseaux sociaux. Pour le journaliste du site Slate américain Jo Dickerson, les deux candidats étaient décidés à en découdre.
 
Un échange plutôt musclé, donc, à l’issue duquel on ne distingue pas vraiment, du moins pour le moment, de vainqueur. C’est en tout cas l’avis du journaliste du New York Times Nick Kristof, pour qui et Romney et Obama ont su faire preuve de tempérament: «pas de désastre en vue» ni pour l’un, ni pour l’autre, écrit-il, en attribuant un léger avantage à Barack Obama, qui s’est considérablement amélioré, selon lui, entre les deux débats.
 
Le site Politico, évoque la «bagarre» qui a eu lieu cette nuit, au cours de laquelle les deux candidats se sont souvent coupé la parole, se rapprochant même physiquement l’un de l’autre. Sur le fond, Politico relève la virulence des attaques de Barack Obama sur les sujets économiques. Mais le moment le plus tendu, d’après le site, aura été l’échange entre les deux candidats à propos de l’attaque contre l’ambassade américaine de  Benghazi, le 11 septembre dernier. Attaque que Barack Obama a reproché à Mitt Romney d’avoir utilisée à des fins politiques.
 
Quand Barack Obama passe à l’offensive et réplique, c’est aussi ce que retient de la rencontre le magazine Time, qui évoque l’intervention «énergique» du président, qui a su mettre son adversaire en difficulté en le montrant incapable de fournir les éléments concrets de son programme, et qu’il a décrit comme plus conservateur encore que son prédécesseur George W.Bush.
 
On passe maintenant à tout autre chose, un casse spectaculaire à Rotterdam, où sept toiles, dont des oeuvres de Picasso, Matisse, Monet et Gauguin, ont été dérobées dans la nuit de lundi à mardi au musée Kunsthal. C’est l’un des vols de tableaux parmi les plus spectaculaires à travers le monde depuis une dizaine d'années, et dont la valeur oscille entre 150 et 200 millions d’euros selon les experts. Et c’est à la Une du Wall Street Journal, avec l’image des toiles manquantes.
 
 
Chef d’œuvre, vraiment ? -Pas sûr, à en croire un expert du FBI spécialisé dans le trafic d’œuvre d’art. Interrogé pas le site américain The Atlantic, le superflic explique que les malfrats risquent d’avoir maintenant beaucoup de mal à écouler les œuvres en question. Ce serait même «presque impossible» selon lui, même sur le marché noir, car dit-il, les voleurs ignorent sans doute que la valeur d’une œuvre d’art dépend de trois choses: son authenticité, sa provenance, mais aussi, sa légalité. Sans l’un de ces trois éléments, l’oeuvre n’aurait finalement pas de valeur...
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/06/2016 Brexit

Brexit : "See EU Later !"

"Out !" Les Britanniques ont voté pour la sortie de leur pays de l'Union européenne et, sans surprise, c'est le Brexit qui occupe la presse internationale, vendredi 24 juin, au...

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse internationale

"Independence Day ?"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 23 juin, le référendum sur le Brexit vu par la presse britannique, européenne et française.

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse française

"Qui est in ? Qui est out ?"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 23 juin, l’autorisation finalement accordée par le gouvernement aux syndicats de manifester aujourd’hui contre la Loi travail,...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse internationale

"La reine, Beckham, et le Brexit"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 22 juin, les révélations du Monde sur la façon dont le groupe Lafarge a indirectement contribué au financement du groupe...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse française

"Un, deux, trois, soleil"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 22 juin, la poursuite du bras de fer entre une partie des syndicats et le gouvernement, qui hésite toujours à interdire les...

En savoir plus