Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La CAN fait sa révolution

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 6 mois à la Maison Blanche

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 17/10/2012

"Obama, le retour"

Presse internationale, Lundi 17 octobre. Au menu de la presse internationale ce matin, le deuxième débat entre Barack Obama et Mitt Romney, jugé de plus offensif que le premier. Et aussi: un casse spectaculaire au musée Kunsthal de Rotterdam.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On revient bien sûr largement dans cette revue de presse internationale sur le débat qui vient d’opposer Barack Obama à son rival Mitt Romney, jugé globalement plus offensif que le premier.
 
Plus offensif, surtout, du côté du président sortant, singulièrement éteint lors du premier round. Barack Obama qui s’est donc visiblement réveillé et a repris du poil de la bête, à en juger par les premières réactions qu’on a trouvées sur les réseaux sociaux. Pour le journaliste du site Slate américain Jo Dickerson, les deux candidats étaient décidés à en découdre.
 
Un échange plutôt musclé, donc, à l’issue duquel on ne distingue pas vraiment, du moins pour le moment, de vainqueur. C’est en tout cas l’avis du journaliste du New York Times Nick Kristof, pour qui et Romney et Obama ont su faire preuve de tempérament: «pas de désastre en vue» ni pour l’un, ni pour l’autre, écrit-il, en attribuant un léger avantage à Barack Obama, qui s’est considérablement amélioré, selon lui, entre les deux débats.
 
Le site Politico, évoque la «bagarre» qui a eu lieu cette nuit, au cours de laquelle les deux candidats se sont souvent coupé la parole, se rapprochant même physiquement l’un de l’autre. Sur le fond, Politico relève la virulence des attaques de Barack Obama sur les sujets économiques. Mais le moment le plus tendu, d’après le site, aura été l’échange entre les deux candidats à propos de l’attaque contre l’ambassade américaine de  Benghazi, le 11 septembre dernier. Attaque que Barack Obama a reproché à Mitt Romney d’avoir utilisée à des fins politiques.
 
Quand Barack Obama passe à l’offensive et réplique, c’est aussi ce que retient de la rencontre le magazine Time, qui évoque l’intervention «énergique» du président, qui a su mettre son adversaire en difficulté en le montrant incapable de fournir les éléments concrets de son programme, et qu’il a décrit comme plus conservateur encore que son prédécesseur George W.Bush.
 
On passe maintenant à tout autre chose, un casse spectaculaire à Rotterdam, où sept toiles, dont des oeuvres de Picasso, Matisse, Monet et Gauguin, ont été dérobées dans la nuit de lundi à mardi au musée Kunsthal. C’est l’un des vols de tableaux parmi les plus spectaculaires à travers le monde depuis une dizaine d'années, et dont la valeur oscille entre 150 et 200 millions d’euros selon les experts. Et c’est à la Une du Wall Street Journal, avec l’image des toiles manquantes.
 
 
Chef d’œuvre, vraiment ? -Pas sûr, à en croire un expert du FBI spécialisé dans le trafic d’œuvre d’art. Interrogé pas le site américain The Atlantic, le superflic explique que les malfrats risquent d’avoir maintenant beaucoup de mal à écouler les œuvres en question. Ce serait même «presque impossible» selon lui, même sur le marché noir, car dit-il, les voleurs ignorent sans doute que la valeur d’une œuvre d’art dépend de trois choses: son authenticité, sa provenance, mais aussi, sa légalité. Sans l’un de ces trois éléments, l’oeuvre n’aurait finalement pas de valeur...
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/07/2017 États-Unis

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

Au menu de cette revue de presse internationale du jeudi 20 juillet : les révélations du Washington Post sur les changements de stratégie de l'administration Trump en Syrie, mais...

En savoir plus

20/07/2017 Agriculture

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

Au menu de la presse française ce jeudi 20 juillet, la désapprobation générale vis-à-vis d'Emmanuel Macron après la démission du général Pierre de Villiers, la lettre testament...

En savoir plus

19/07/2017 Jérusalem

"Le 'hand spinner' vu comme une menace" en Russie

Dans cette revue de presse internationale du 19 juillet, le "dîner secret" entre Donald Trump et Vladimir Poutine a bien eu lieu en marge du G20. Faut-il des portiques détecteurs...

En savoir plus

19/07/2017 Revue de presse française

Un an après sa mort, "Adama, c'est d'abord une victime"

À la une de la presse française de ce 19 juillet, un triste anniversaire, celui de la disparition d'Adama Traoré, emporté il y a un an par une asphyxie peu après son...

En savoir plus

18/07/2017 Revue de presse française

"Macron met les collectivités au régime sec"

À la une de la presse française de ce mardi 18 juillet, les leçons de la conférence nationale des territoires, le projet de loi antiterroriste qui inquiète les juristes et laisse...

En savoir plus