Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Afrique

Les journalistes tunisiens en grève

Dernière modification : 17/10/2012

Les médias tunisiens observent, ce mercredi, une grève générale. Ils entendent ainsi dénoncer les pressions exercées par les islamistes d'Ennahda et réclamer davantage de libertés.

Les journalistes tunisiens étaient en grève mercredi, les radios, télévisions et sites d'informations privés ou publics observant un service minimum pour dénoncer les pressions qu'ils disent subir de la part du gouvernement dirigé par les islamistes d'Ennahda.

Les médias publics observaient très largement le mouvement, alors que leurs rédactions accusent le pouvoir depuis des mois de chercher à contrôler leur ligne éditoriale notamment en nommant des directions subordonnées aux autorités.

La radio publique tunisienne publiait ainsi en Une de son site son logo barré d'un ruban noir et du slogan "grève générale des journalistes: la liberté de la presse et les droits des citoyens".

L'agence de presse d'Etat TAP a pour sa part diffusé à ses abonnés un message soulignant qu'elle n'assurera qu'un "service minimum couvrant uniquement les évènements d'extrème urgence".

Le groupe de presse Dar Essabah, fer de lance du mouvement depuis le mois d'aôut et la nomination d'un directeur controversé, Lotfi Touati, observait aussi le débrayage.

Le journal en français du groupe, Le Temps, relève dans son édition du jour, rédigée mardi, que cette grève est "un message très clair adressé aux responsables du pouvoir".

Les médias en ligne n'étaient pas en reste à l'instar du site businessnews.com.tn dont la page d'accueil est titrée: "pas de démocratie sans médias indépendants".

Un rassemblement de journalistes est par ailleurs prévu vers 12H00 GMT.

Le gouvernement tunisien a regretté à plusieurs reprises que le Syndicat national des journalistes tunisiens ait maintenu cette grève et dément s'attaquer à la liberté de la presse.

Les autorités assurent chercher à purger le secteur des tenants du régime déchu du président Zine el Abidine Ben Ali, renversé à l'issue de la révolution en janvier 2011.

AFP

Première publication : 17/10/2012

  • TUNISIE

    Les élections législatives et présidentielles tunisiennes fixées au 23 juin

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Le blasphème écarté de la Constitution tunisienne ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)