Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 18/10/2012

"Près, tout près, ou contre, tout contre ?"

Presse française, Jeudi 18 octobre. Au menu de la presse française ce matin, une interview signée François Hollande, pour qui l’eurozone est «tout près» d’une sortie de crise. Un optimisme qu’on ne partage pas en Europe du Sud. Et aussi : les Français qui se convertissent à l’islam, et la «repentance» de la France au sujet de la répression sanglante du 17 octobre 1961.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, le sommet européen qui s’ouvre aujourd’hui à Bruxelles, avec une interview signée François hollande dans le Monde.
 
Le président a accordé un entretien où il détaille pour la première fois sa vision de l’Union, et ce qu’il dit, est clairement optimiste. Pour François Hollande, «le pire est passé» dans la zone euro. «Nous sommes près, tout près » d’une sortie de crise, affirme-t-il. Un entretien où il explique aussi que sa démarche, c’est «une Europe à plusieurs vitesses», qui devra attendre selon lui les élections européennes de 2014 pour s’atteler à la tâche de «l’union politique». François Hollande qui n’oublie évidemment pas, au passage, d’évoquer ses relations avec la chancelière allemande: Angela Merkel, «elle est claire, ça fait gagner du temps».
 
Mais qu’on ne s’y trompe, pas, explique en substance le Figaro, François Hollande vient surtout d’assener ses différences - à voir à la Une: quand «Hollande affiche ses désaccords avec Merkel», cela irait de l’actualité du désendettement - l’Europe ne doit pas «être regardée comme une maison de redressement» a dit le président - à la mise en route de la supervision bancaire européenne, à laquelle l’Allemagne tarde à se rallier. Bref, de quoi compromettre les chances de succès du sommet qui s’ouvre aujourd’hui d’après le Figaro.
 
L’Europe, où le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté est en augmentation constante, dans les pays les plus en difficulté. A voir cette fois du côté de Libération, avec un voyage qui passe par la Grèce,  l’Espagne, et le Portugal. «L’austérité m’a tué», c’est à la Une, avec notamment le témoignage de la famille Mendes, au Portugal, où l’on tire le diable par la queue. Une famille comme des millions d’autres en Europe, «qui éprouvent dans leur vie quotidiennes depuis de longs mois déjà les conséquences très concrètes des plans d’austérité». Des citoyens «qui, n’en déplaise à François Hollande, ont parfois le sentiment d’être condamnés à «perpétuité»».
 
L’Europe accusée d’administrer les mauvais remèdes, quand elle n’est pas tout simplement suspectée d’être le cheval de Troie des intérêts privés au détriment de l’intérêt général. C’est une accusation qu’on retrouve dans l’Humanité, qui revient ce matin sur une proposition de directive examinée ce mois-ci par le Parlement européen. Un texte qui envisage la possibilité pour les Etats de privatiser les services de sécurité sociale.
 
Sans transition, je vous propose de jeter un cil à la Une du Parisien, qui s’est intéressé à ces Français qui  se convertissent à l’islam. Ils seraient 4000 par an à faire ce choix, souvent dans une  logique contestataire».
 
Et on termine avec une autre déclaration de François Hollande, qui a  dit hier que «la République (reconnaissait) avec lucidité» la répression «sanglante  de la manifestation d'Algériens à Paris le 17 octobre 1961. C’est la première fois depuis plus de 50 ans qu’un président engage la France sur ce sujet. Un «acte de repentance», selon le Figaro, qui revient sur les critiques de la droite après ce mea culpa.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

02/09/2014 Gastronomie

"Simple appareil"

Presse internationale, mardi 2 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le risque d'une intervention de l'armée au Pakistan, et la diffusion sur Internet de photos de...

En savoir plus

02/09/2014 Enseignement

"Comme le disait ma grand-mère"

Presse française, mardi 2 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, la rentrée des classes pour 12 millions d'élèves, sur fond de fronde des élus contre la réforme des...

En savoir plus

01/09/2014 Afghanistan

"L'agneau russe"

Presse internationale, lundi 1er septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, les dernières déclarations de Poutine sur l'Ukraine, et le scepticisme suscité par la...

En savoir plus

01/09/2014 François Hollande

"J'aime les socialistes"

Presse française, lundi 1er septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le discours de Manuel Valls à l'université d'été du PS. Un discours sifflé par une partie des...

En savoir plus

29/08/2014 guerre

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

Dans cette revue de presse proposée par Sandrine Gomes, un changement de ton et de rhétorique dans la presse anglo-saxonne face à l'"invasion" russe de l'Ukraine, des critiques...

En savoir plus