Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

SPORT

Dr de Mondenard : "Lance Armstrong est un bouc émissaire"

© AFP

Vidéo par Clovis CASALI

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 19/10/2012

Rien ne va plus pour Lance Armstrong, lâché par ses sponsors. Pourtant, le Dr Jean-Pierre de Mondenard, spécialiste de la lutte anti-dopage, juge que les vrais responsables de cette affaire sont à chercher du côté de l’Union cycliste internationale.

"Quand j’entends que les années 2000 furent l’ère la plus sale du cyclisme, je rêve. Le dopage est généralisé depuis les années 1950. On est en train de faire de Lance Armstrong un bouc émissaire", fulmine le docteur Jean-Pierre de Mondenard.

Le système Armstrong détaillé

Cet ancien médecin du Tour de France, éminent spécialiste de la lutte anti-dopage, nous alerte sur la tournure qu’est en train de prendre l’affaire Armstrong. "Cette affaire est traitée comme les précédentes. Et finalement ce ne sera qu’une affaire de plus car on se trompe de responsable", affirme-t-il.

Pour Jean-Pierre de Mondenard, Lance Armstrong doit bien évidemment être sanctionné, mais se focaliser sur le système de dopage généralisé mis en place par le Texan durant des années n’est pas la bonne solution.

"On entend les mêmes refrains qu’après l’affaire Festina en 1998, mais rien n'a changé. La seule évolution, c’est l’émergence de nouveaux produits, mais le dopage, lui, est présent dans le cyclisme depuis toujours !"

Selon l’auteur de "La grande imposture", il n’existe qu’une solution pour que les choses changent enfin : "Les responsables de l’Union cycliste internationale (UCI) doivent démissionner ou, tout au plus, cette instance doit se retirer de la lutte anti dopage. Si ce n’est pas le cas, il n’y aura pas de changement", avance-t-il.

"Avez-vous déjà vu, dans un jury d’assises, le jugement rendu par la famille des prévenus ? Avez-vous déjà vu, dans une entreprise, le patron être également délégué syndical ? Non ! Et bien en sport, c’est comme cela que ça se passe. Les fédérations nationales ou internationales, comme l’UCI, ne doivent pas s’occuper de la lutte anti-dopage. Il faut un système indépendant. Les politiques doivent être également partie prenante dans cette lutte."

Dr de Mondenard : "Lance Armstrong est un bouc-émissaire"

Première publication : 18/10/2012

  • CYCLISME – DOPAGE

    Affaire Armstrong : "Le sport de haut niveau est une école de la triche"

    En savoir plus

  • CYCLISME - DOPAGE

    Après Nike, Lance Armstrong perd d’autres sponsors

    En savoir plus

  • SPORTS

    Affaire Armstrong : l'Union cycliste internationale et Nike au banc des accusés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)