Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Surpopulation, discrimination… Les prisons américaines à l’heure de la réforme

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Des polémiques françaises : Valls chante Marianne aux seins nus, Macron quitte Bercy

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'attente des résultats de la présidentielle se prolonge dans l'appréhension à Libreville

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

La campagne électorale menace-t-elle la reprise ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'écrivain Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

Culture

Sylvia Kristel, l'interprète du film érotique "Emmanuelle", est décédée

© AFP

Dernière modification : 18/10/2012

L'actrice néerlandaise Sylvia Kristel, connue dans le monde entier pour avoir incarné l'héroïne du film érotique "Emmanuelle", est décédée dans la nuit de mercredi à jeudi des suites d'un cancer.

"Elle est morte pendant la nuit, pendant son sommeil", a déclaré à l'AFP Marieke Verharen, de l'agence Features Creative Management, qui représentait l'actrice âgée de 60 ans, ajoutant qu'elle était décédée "des suites d'un cancer".

Mme Kristel avait été soignée pour un cancer de la gorge et avait subi un traitement contre des métastases au foie. Elle avait été précédemment victime d'une attaque cérébrale début juillet puis hospitalisée. L'agence a refusé d'indiquer si l'actrice était décédée chez elle ou à l'hôpital.

Sylvia Kristel, l'actrice néerlandaise la plus connue à l'étranger, était devenue célèbre avec son premier film, "Emmanuelle", sorti en 1974. Tourné par le réalisateur Just Jaeckin, il était une adaptation du roman du même titre d'Emmanuelle Arsan.

Le film, qui a connu un succès international, du Japon aux Etats-Unis, raconte les aventures sexuelles d'une jeune femme en Asie. Il était resté treize ans à l'affiche sur les Champs-Elysées à Paris.

"J'étais une actrice muette, un corps. J'appartenais aux rêves, à ceux que l'on ne peut pas briser", écrivait-elle sur la quatrième de couverture de son autobiographie, sortie en 2006.

Née en 1952 à Utrecht, Sylvia Kristel avait raconté dans son livre avoir été abusée à l'âge de 9 ans, par le gérant de l'hôtel que tenaient ses parents, à proximité de la gare de cette ville du centre des Pays-bas.

L'actrice laisse derrière elle un fils unique, Arthur, né en 1975, qu'elle avait eu avec l'écrivain belge Hugo Claus. Elle vivait à Amsterdam.

L'agence a refusé d'indiquer où se tiendraient les funérailles, soulignant uniquement qu'elles seraient privées.

Après "Emmanuelle" Sylvia Kristel avait tourné dans une cinquantaine de films, dont, avec un moindre succès, "Emmanuelle 2" en 1975, "Goodbye Emmanuelle" en 1977 puis "Emmanuelle 4" en 1984.

(AFP)

Première publication : 18/10/2012

  • DÉCÈS

    L'acteur américain Michael Clarke Duncan est décédé

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Le créateur d'"E.T", Carlo Rambaldi, est décédé

    En savoir plus

  • CINÉMA

    "Coucheriez-vous avec un Arabe ?", le sexe comme remède au conflit israélo-palestinien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)