Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

EUROPE

Cure d'austérité : nouvel appel à la grève générale en Espagne

© AFP

Dernière modification : 19/10/2012

Un appel à la grève général pour le 14 novembre a été lancé par les deux principaux syndicats espagnols. Ils veulent protester contre les mesures d'austérité instaurées par Madrid pour lutter contre la récession du pays.

Les deux principaux syndicats en Espagne, CCOO et UGT, ont appelé vendredi à une grève générale le 14 novembre pour protester contre la cure de rigueur sans précédent imposée par le gouvernement conservateur à ce pays en récession.

"Le comité confédéral extraordinaire d'UGT a approuvé à l'unanimité l'appel à une grève générale", qui aura lieu le même jour qu'une journée européenne de mobilisation syndicale, a indiqué le syndicat dans un communiqué, tandis que CCOO a précisé à l'AFP avoir aussi pris une décision dans ce sens.

Un sommet social, réunissant d'autres syndicats et une centaine d'organisations sociales, se réunit vendredi après-midi pour approuver officiellement cet appel à la grève, mais CCOO et UGT sont les syndicats majoritaires.

"CCOO va voter oui à l'appel à la grève générale", a assuré à l'AFP une porte-parole du syndicat.

La Confédération européenne des syndicats (CES) a appelé à une journée d'action en Europe le 14 novembre pour dénoncer les mesures d'austérité, sous "diverses formes : grèves, manifestations, rassemblements et autres actions".

Un appel à la grève générale a été lancé à cette date au Portugal et le principal syndicat du secteur privé en Grèce, la GSEE, a également appelé à un arrêt de travail.

En Espagne, il s'agira de la deuxième grève générale en moins d'un an, après celle du 29 mars, quand des centaines de milliers de personnes avaient défilé pour dénoncer des mesures de rigueur qui touchent les plus modestes, dans un pays où un actif sur quatre est au chômage.

Depuis, les manifestations, certaines émaillées de violences, se succèdent en Espagne, étranglée par la crise et les mesures d'austérité du gouvernement, qui entend redresser les comptes.

"Les politiques de coupes budgétaires sont les responsables de l'asphyxie économique et du démantèlement de notre modèle social", accuse ainsi UGT dans une résolution approuvée vendredi matin, ajoutant que "tout cela place les familles de notre pays dans une situation insoutenable".

AFP

Première publication : 19/10/2012

  • ZONE EURO

    L'Espagne, sombre reflet d'une zone euro de plus en plus malade de son austérité

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    La crise espagnole dope le nationalisme catalan

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Une nouvelle manifestation anti-austérité dégénère à Madrid

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)