Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Plusieurs morts dans une fusillade à Slaviansk, dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

EUROPE

Islande : référendum sur un projet de constitution rédigé par de simples citoyens

© Flickr luispabon

Dernière modification : 20/10/2012

Un an après l'élaboration d'un projet de constitution par une commission composée de 25 citoyens ordinaires - un exercice inédit -, les Islandais sont invités, samedi, à donner leur avis sur des questions relatives au texte via un référendum.

Les Islandais sont invités, samedi, à se prononcer par référendum, dont le résultat sera indicatif, sur un projet de constitution élaboré grâce à un exercice de démocratie directe sans précédent, notamment en ayant recours à des consultations via l'internet.

Six questions sont soumises aux électeurs sur le projet de loi fondamentale élaboré par une commission élue de 25 citoyens ordinaires qui ont largement consulté leurs concitoyens via l'internet.

Ce projet a été déposé devant le Parlement, l'Althing, fin juillet 2011 et, en mai dernier, les députés ont décidé de solliciter l'avis de la population.

L'actuelle loi fondamentale a été adoptée en 1944 après l'indépendance de l'Islande du Danemark. Depuis, la nécessité de son réexamen général n'a jamais fait de doute, mais il a toujours été reporté.

L'effondrement économique de l'Islande en 2008 à la suite de la crise financière a déclenché des mouvements sociaux massifs et la revendication que la future Constitution soit élaborée par de simples citoyens s'est imposée.

D'avril à juillet 2011, un groupe composé de 25 citoyens de différentes origines sociales a travaillé sur le projet constitutionnel avant de le poster sur Internet pour permettre à leurs concitoyens de réagir et d'enrichir le texte, ce que plusieurs centaines d'entre eux ont fait.

Les Islandais doivent donner leur avis sur des questions aussi diverses que le statut de l'Église d'État, la propriété des ressources naturelles, ou le futur système démocratique de l'île. Ils sont ainsi consultés sur la possibilité de référendums d'initiative citoyenne et sur le mode de scrutin. Ils doivent également dire si, oui ou non, la future constitution doit être fondée sur le projet qui leur est présenté.

"Le vote de ce week-end parle avant tout de rendre la société meilleure et d'en éliminer les forces corrompues", affirme vendredi dans son éditorial le tabloïde "DV".

"La constitution est l'affaire de tous et elle doit être écrite d'après les termes de chacun. C'est un combat pour une société meilleure", conclut le journal.

"Les propositions de la commission constitutionnelle (...) sont des améliorations importantes de la forme de gouvernement du pays. Faut-il faire de ces propositions la base d'une nouvelle constitution? Ma réponse est OUI, sans hésitation", a clamé la Première ministre, la sociale-démocrate Johanna Sigurdardottir, lors d'un débat au Parlement jeudi.

L'opposition appelle à voter non. Le Parti de l'Indépendance, au pouvoir pendant la majorité du siècle dernier, estime que le projet doit être étudié plus en détail.

"C'est au Parlement élu de prendre les choses en main", a estimé jeudi la vice-présidente de la formation de centre droit, Olöf Nordal à la chaîne de télévision publique RUV.

Aucun sondage sur l'issue du scrutin n'a été publié.

Les bureaux de vote ouvrent à 09h00 et ferment à 22h00 GMT. Les résultats devraient connus dimanche.

Les Islandais de l'étranger, et ceux qui ne peuvent voter le jour J, peuvent s'exprimer depuis le 25 août.

(AFP)

Première publication : 20/10/2012

  • INTERNET

    Et le Web islandais inventa la Constitution participative...

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE ISLANDAISE

    En Islande, le président Grimsson a été réélu pour un cinquième mandat

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Geir Haarde, bouc émissaire de la crise financière islandaise ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)