Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls en quête de confiance face aux députés

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

EUROPE

Islande : référendum sur un projet de constitution rédigé par de simples citoyens

© Flickr luispabon

Dernière modification : 20/10/2012

Un an après l'élaboration d'un projet de constitution par une commission composée de 25 citoyens ordinaires - un exercice inédit -, les Islandais sont invités, samedi, à donner leur avis sur des questions relatives au texte via un référendum.

Les Islandais sont invités, samedi, à se prononcer par référendum, dont le résultat sera indicatif, sur un projet de constitution élaboré grâce à un exercice de démocratie directe sans précédent, notamment en ayant recours à des consultations via l'internet.

Six questions sont soumises aux électeurs sur le projet de loi fondamentale élaboré par une commission élue de 25 citoyens ordinaires qui ont largement consulté leurs concitoyens via l'internet.

Ce projet a été déposé devant le Parlement, l'Althing, fin juillet 2011 et, en mai dernier, les députés ont décidé de solliciter l'avis de la population.

L'actuelle loi fondamentale a été adoptée en 1944 après l'indépendance de l'Islande du Danemark. Depuis, la nécessité de son réexamen général n'a jamais fait de doute, mais il a toujours été reporté.

L'effondrement économique de l'Islande en 2008 à la suite de la crise financière a déclenché des mouvements sociaux massifs et la revendication que la future Constitution soit élaborée par de simples citoyens s'est imposée.

D'avril à juillet 2011, un groupe composé de 25 citoyens de différentes origines sociales a travaillé sur le projet constitutionnel avant de le poster sur Internet pour permettre à leurs concitoyens de réagir et d'enrichir le texte, ce que plusieurs centaines d'entre eux ont fait.

Les Islandais doivent donner leur avis sur des questions aussi diverses que le statut de l'Église d'État, la propriété des ressources naturelles, ou le futur système démocratique de l'île. Ils sont ainsi consultés sur la possibilité de référendums d'initiative citoyenne et sur le mode de scrutin. Ils doivent également dire si, oui ou non, la future constitution doit être fondée sur le projet qui leur est présenté.

"Le vote de ce week-end parle avant tout de rendre la société meilleure et d'en éliminer les forces corrompues", affirme vendredi dans son éditorial le tabloïde "DV".

"La constitution est l'affaire de tous et elle doit être écrite d'après les termes de chacun. C'est un combat pour une société meilleure", conclut le journal.

"Les propositions de la commission constitutionnelle (...) sont des améliorations importantes de la forme de gouvernement du pays. Faut-il faire de ces propositions la base d'une nouvelle constitution? Ma réponse est OUI, sans hésitation", a clamé la Première ministre, la sociale-démocrate Johanna Sigurdardottir, lors d'un débat au Parlement jeudi.

L'opposition appelle à voter non. Le Parti de l'Indépendance, au pouvoir pendant la majorité du siècle dernier, estime que le projet doit être étudié plus en détail.

"C'est au Parlement élu de prendre les choses en main", a estimé jeudi la vice-présidente de la formation de centre droit, Olöf Nordal à la chaîne de télévision publique RUV.

Aucun sondage sur l'issue du scrutin n'a été publié.

Les bureaux de vote ouvrent à 09h00 et ferment à 22h00 GMT. Les résultats devraient connus dimanche.

Les Islandais de l'étranger, et ceux qui ne peuvent voter le jour J, peuvent s'exprimer depuis le 25 août.

(AFP)

Première publication : 20/10/2012

  • INTERNET

    Et le Web islandais inventa la Constitution participative...

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE ISLANDAISE

    En Islande, le président Grimsson a été réélu pour un cinquième mandat

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Geir Haarde, bouc émissaire de la crise financière islandaise ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)