Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

SPORT

Le PSG goûte à la première place du classement après sa victoire sur Reims

© AFP | But de Gameiro de la tête face à Reims

Dernière modification : 22/10/2012

Le PSG s’est hissé temporairement à la tête du classement de Ligue 1 après sa victoire sur Reims 1-0 au Parc des Princes, samedi soir. Le champion de France en titre, Montpellier, a continué sa chute avec une défaite contre Rennes 2-1.

Le Paris Saint-Germain a pris samedi la tête de la Ligue 1 pour au moins 24 heures en battant Reims au Parc des Princes (1-0), soignant ainsi son bilan comptable à défaut de se montrer véritablement dominateur dans le jeu.

Ce succès, le cinquième de la saison pour le PSG, est à mettre sur le compte du buteur Kevin Gameiro (65e) mais aussi sur celui du gardien Salvatore Sirigu qui a repoussé en première période un penalty rémois.

Le podium s’est trouvé provisoirement chamboulé puisque Toulouse a grimpé à la troisième place à la faveur d’une victoire 4-0 sur le terrain d’Evian. Les Toulousains ne sont qu’à trois longueurs du PSG.

Valenciennes s’est offert un festin encore plus gargantuesque contre Lorient (6-1). Invaincus en Ligue 1 depuis le début de la saison, les Bretons ont coulé à pic, plombés par les exclusions d’Arnaud Le Lan et Innocent Emeghara.

Valenciennes, qui a inscrit un total de 12 buts lors de ses trois dernières sorties en championnat, est provisoirement quatrième alors que Lorient, réduit à neuf pour la deuxième fois de la saison - c’était déjà le cas à Rennes -, est huitième.

Victoire éclatante des sans-grade, défaite du champion de France, Montpellier, à Rennes (2-1). Autant dire que les Montpelliérains ne se sont pas vraiment rassurés avant de retrouver la Ligue des champions mercredi, contre l’Olympiakos.

Un bref coup d’oeil sur le classement a quelque chose de cruel pour les Héraultais qui, avec huit points, n’ont qu’une longueur d’avance sur Sochaux, premier relégable. Et onze de retard sur le PSG, leur rival il y a encore quelques mois.

Encore une fois, les joueurs de Carlo Ancelotti ont montré par intermittence qu’il y avait du talent dans leur équipe. Mais encore une fois, ils ont eu du mal à convertir les occasions en buts, à l’image de Jérémy Ménez.

"Sur le fil du rasoir"

L’attaquant international a manqué deux fois le cadre en fin de match.

Peu importe puisque Reims n’a pas réussi à égaliser, malgré une tête de Gaëtan Courtet et une bicyclette de Julien Toudic dans les dernières minutes. Des alertes mais rien de grave pour le PSG qui peut maintenant attendre le résultat de Marseille.

Les Parisiens, qui courent après la première place depuis le mois d’août, comptent autant de points que l’OM en déplacement à Troyes dimanche. Mais ils passent provisoirement devant grâce à une différence de buts plus avantageuse.

Christophe Jallet, entré en jeu en deuxième période, a lui-même admis que ses coéquipiers avaient quelque peu manqué de sérénité: "On s’est fait bouger par cette équipe de Reims, qui aurait dû logiquement mener au score. On a fait le dos rond."

"Ça fait une fin de match difficile. C’est pour ça qu’il y a un peu d’énervement parce qu’on était sur le fil du rasoir", a-t-il reconnu au micro de Canal+.

Il faut dire, à la décharge des Parisiens, que les Rémois n’avaient visiblement pas fait le voyage avec l’intention de défendre.

Leurs efforts ont payé à la 39e minute lorsque Reims a obtenu un penalty pour une main du défenseur Gregory Van Der Wiel dans la surface de réparation.

Diego Rigonato s’est élancé et le gardien Salvatore Sirigu a plongé. Le duel a tourné à l’avantage de l’Italien qui a donné un peu de répit aux siens.

Par la suite, les Parisiens se sont à leur tour montré dangereux et ont touché la transversale puis le poteau, sur des tirs de Blaise Matuidi et de Jérémy Ménez.

De son côté, Zlatan Ibrahimovic, qui avait échangé son maillot dédicacé contre une raquette avec Rafael Nadal, invité par les propriétaires du PSG, n’a jamais été dangereux. Kevin Gameiro s’est donc chargé de marquer de la tête sur un centre du Brésilien Maxwell.

Il s’agit du troisième but de la saison pour l’attaquant, auteur d’un doublé lors de la septième journée contre Sochaux (2-0), sa seule autre titularisation en Ligue 1 cette saison.

Dans les autres matches disputés samedi, Nice et Saint-Etienne d’une part et Nancy et Sochaux de l’autre, se sont quittés sur le score de 1-1.

(REUTERS)

 

Première publication : 20/10/2012

  • FOOTBALL - LIGUE 1

    André Ayew : "Nous n’avons rien à envier au PSG"

    En savoir plus

  • FOOTBALL - LIGUE 1

    OM - PSG : Gignac, "On fait notre petit bonhomme de chemin"

    En savoir plus

  • FOOTBALL - LIGUE 1

    L'OM garde la tête face à Paris

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)