Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Economie

Le Japon accuse un déficit commercial record

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/10/2012

L'économie japonaise subit de plein fouet le marasme économique en Europe et le conflit diplomatique avec la Chine. Les exportations japonaises ont ainsi reculé de 10,3 % en septembre. L'archipel a révélé son pire déficit commercial depuis 1979.

Du jamais vu depuis 1979. La balance commerciale japonaise a accusé, en septembre, un déficit record de 558,6 milliards de yens (5,5 milliards d'euros), selon des chiffres annoncés lundi 22 octobre par le ministère japonais des Finances.

Le commerce de la troisième économie mondiale a souffert de l’effet conjoint d’un ralentissement économique mondial et des répercussions du conflit diplomatique sino-japonais au sujet des îles Senkaku-Diaoyu.

Les exportations japonaises ont enregistré, en septembre, une baisse de 10,3 % tandis que les importations ont bondi de plus de 4 %. La principale épine dans le pied commercial du Japon vient de l’Europe, engluée dans sa crise des dettes souveraines. L'ensemble des exportations vers l'Union européenne (UE) a, ainsi, chuté de 21,1 % le mois dernier.

Mais le commerce avec la Chine a également subi un lourd revers, les ventes de produits made in Japan ont dégringolé de 14,1 %. Principale victime économique de la bataille pour les îles Senkaky-Diaoyu : le secteur automobile. Les exportations de voitures ont plongé de plus de 40 % en septembre.

Le Japon carbure aux hydrocarbures


Certains craignent que cette défiance des consommateurs chinois perdure. “Je pense que ce sentiment anti-japonais risque de se prolonger même si Tokyo et Pékin réussissent à s’entendre, car le gouvernement chinois n’a que très peu de contrôle sur ce que les consommateurs décident”, affirme au quotidien britannique Financial Times Kyohei Morita, économiste en chef pour le Japon à la banque Barclays.

Au Japon, où l’importation ne ralentit pas, redynamiser les exportations est une priorité. Depuis l'accident de Fukushima de mars 2011, la facture énergétique a fortement progressé : les compagnies d'électricité locales font tourner leurs centrales thermiques à plein régime, augmentant ainsi leur consommation d'hydrocarbure.

En septembre, elles ont encore acquis des quantités nettement plus importantes de pétrole (+ 22,5 % sur un an), de charbon (+ 23,6 %) et de gaz naturel liquéfié (+ 6,3 %).

Sans surprise, les importations du Japon ont, en conséquence, nettement augmenté vis-à-vis de ses principaux fournisseurs d'énergie, comme l'Arabie saoudite (+ 37,9 %) et la Malaisie (+ 20 %).
 

FRANCE 24 avec dépêches

 

Première publication : 22/10/2012

  • ÉCONOMIE

    Les ventes de Toyota et Nissan en chute libre en Chine

    En savoir plus

  • ECONOMIE

    Chine - Japon : les prémices d'une guerre économique à hauts risques

    En savoir plus

  • JAPON

    Japan Airlines fait un retour tonitruant en Bourse

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)