Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Confusion au Lesotho après une possible tentative de coup d'État

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

Economie

Rosneft rachète à prix d'or l'or noir de BP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/10/2012

Le géant russe de l'énergie Rosneft a conclu un accord d'une valeur de plus de 55 milliards de dollars avec le pétrolier britannique BP pour mettre la main sur la holding TNK-BP et ainsi contrôler plus de la moitié du pétrole produit en Russie.

C’est un montage complexe mais qui doit permettre, au final, au géant pétrolier Russe Rosneft de devenir la première "major" pétrolière cotée du monde, dépassant ainsi ExxonMobil. Rosneft, dirigé par l’ancien directeur de cabinet du président russe Vladimir Poutine Igor Setchine, a annoncé lundi avoir trouvé un accord avec le britannique BP pour lui racheter 50 % de la holding pétrolière TNK- BP.

Cette opération d'environ 55 milliards de dollars au total (42 milliards d'euros) doit lui permettre d'absorber son rival TNK-BP et de faire entrer BP à son capital. Pour récupérer les parts du pétrolier britannique, Rosneft va lui payer 17,1 milliards de dollars et lui octroyer 12,84 % du capital en actions de Rosneft. BP a prévu, dans un second temps, d’ajouter 4,8 milliards de dollars au pot pour récupérer 5,66 % du capital du russe en plus.

Pour devenir le seul maître à bord de TNK-BP, le géant russe va, en outre, verser 28 milliards de dollars aux autres actionnaires de la holding, quatre oligarques russes vivant à l’étranger.

Plus de la moitié du pétrole russe

Au terme de cette giga-acquisition, Rosneft sera en mesure d’extraire et de produire plus de 4 millions de barils par jour, davantage que l’actuel leader du marché, l’Américain ExxonMobil.

“C'est un très bon signal pour le marché russe. Il s'agit d'une opération importante et positive”, s’est réjoui, lundi, Vladimir Poutine à l'occasion d'une rencontre avec le PDG de Rosneft. Ce dernier doit grâce à cette acquisition se retrouver à la tête d’un empire pétrolier qui lui permet de contrôler plus de la moitié de l’or noir produit en Russie.

Pour BP, c’est un moyen lucratif de sortir d’un partenariat houleux avec les oligarques russes au sein de TNK-BP. Ainsi BP avait dû renoncer fin 2011, sous pression des autres actionnaires de la holding, à un accord de partenariat avec Rosneft ce qui avait irrité le géant russe autant que le pétrolier britannique.

FRANCE 24 avec dépêches


 

Première publication : 22/10/2012

  • MARÉE NOIRE

    Les États-Unis accusent BP de "négligence manifeste" dans le golfe du Mexique en 2010

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    BP obtient un règlement partiel dans le procès de la marée noire de 2010

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)