Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

EUROPE

Le Premier ministre finlandais échappe à une violente agression

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/10/2012

Un homme armé d'un couteau s'est précipité sur le chef du gouvernement finlandais, Jyrki Katainen, en pleine campagne pour les élections municipales. Il a été maîtrisé avant de pouvoir atteindre sa cible.

Le chef du gouvernement finlandais, Jyrki Katainen, a échappé, ce lundi, à un agresseur armé d'un couteau en pleine campagne pour les élections municipales à Turku (sud-ouest), selon un communiqué du cabinet du Premier ministre.

"Les services de sécurité du Premier ministre ont appréhendé une personne qui était en possession d'une arme tranchante dans le cadre d'une réunion électorale à Turku", explique le communiqué.

"Le Premier ministre n'a pas été blessé et son programme officiel va se poursuivre normalement", selon le texte, qui précise que la police rendra compte de l'enquête.

"Il suivra son programme normalement mardi. Il n'est plus à Turku et la police locale est en charge de l'enquête", a indiqué à l'AFP le porte-parole du gouvernement, Kari Mokko.

"C'est plutôt troublant de voir quelqu'un tenir un couteau en face de soi mais il va bien. Il est solide", a poursuivi M. Mokko.

Selon l'édition électronique du quotidien suédophone Hufvudstadsbladet, un jeune homme "d'apparence négligée" s'est approché du Premier ministre lors d'une réunion publique dans une rue piétonne de Turku. Il lui a serré la main et lui a dit avoir besoin d'aide.

"L'homme s'est agenouillé et a sorti un couteau"

"Ensuite, l'homme s'est agenouillé et a sorti un coûteau et a dit quelque chose à propos de tuer", a rapporté le quotidien citant le témoignage d'un photographe, Robert Seger qui se trouvait sur place.

La police a indiqué que l'homme est âgé d'un peu moins de 30 ans, qu'il "n'avait pas eu un comportement agressif" et qu'"il n'avait pas visé directement avec violence le Premier ministre".

Elle a précisé dans un communiqué que l'incident s'était produit à 16h40 (13h40 GMT) lors d'une réunion électorale "devant un grand nombre de personnes".

"Tout s'est passé si vite que tout le monde était calme pendant l'incident. C'est choquant", a raconté Joonas Kallio, un porte-parole du parti de la Coalition nationale (libéral conservateur) de M. Katainen, à l'édition électronique du quotidien finlandais Helsingin Sanomat.

Jyrki Katainen, 41 ans, est le chef du gouvernement depuis juin 2011. C'est un fervent défenseur de l'euro.

Des élections municipales se dérouleront dimanche prochain en Finlande. L'emploi, la santé et la fiscalité sont les principaux thèmes de campagne. Le parti de M. Katainen est actuellement en tête des sondages.

Avec 20,6% des intentions de vote, il devance les sociaux-démocrates, également membres de la coalition de gouvernement, crédités de 19,1% et l'extrême droite des Vrais Finlandais avec 15,8%.

Ville universitaire de quelque 175.000 habitants, ancienne capitale de la Finlande, Turku est située dans le sud-ouest du pays au bord de la mer Baltique. Elle a été désignée capitale culturelle de l'Europe en 2011.

 

AFP

Première publication : 22/10/2012

  • FINLANDE

    Deux morts dans une fusillade, le tueur présumé arrêté

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)