Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

Moyen-orient

L'émir du Qatar en visite à Gaza

© AFP

Vidéo par Laure MANENT

Dernière modification : 23/10/2012

Arrivé ce mardi dans la bande de Gaza, l'émir du Qatar est le premier chef d'État à briser le blocus politique imposé à ce territoire palestinien depuis que le mouvement islamiste du Hamas en a pris le contrôle en 2007.

L'émir du Qatar, cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, est arrivé mardi dans la bande de Gaza, la première visite d'un chef d'Etat dans ce territoire palestinien depuis que le Hamas en a pris le contrôle en 2007.

L'émir est arrivé d'Egypte peu après 10H45 (08H45 GMT) à la tête d'une importante délégation comprenant son épouse, cheikha Moza, et son Premier ministre, cheikh Hamad ben Jassem Al-Thani, par le terminal de Rafah, où il a été accueilli par le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, lors d'une cérémonie officielle.

Les deux hommes se sont tenus côte à côte pendant que les hymnes nationaux palestinien et qatari étaient joués.

Les précisions de notre correspondant Gallagher Fenwick



Un tapis rouge avait été déployé en son honneur. L'émir a ensuite été accueilli par un parterre de responsables du Hamas, dont les ministres du gouvernement de Gaza et un dirigeant en exil du mouvement, Saleh Arouri, venu dans le territoire palestinien pour l'occasion.

Cheikh Hamad et M. Haniyeh se sont ensuite rendus dans la salle d'honneur du terminal frontalier.

Il avait atterri peu auparavant l'aéroport égyptien d'Al-Arich, dans le Sinaï, pour rejoindre en hélicoptère le côté égyptien du terminal de Rafah, selon des sources officielles à Gaza.

Il doit ensuite se rendre à Khan Younès (sud) pour poser la première pierre d'un projet d'un millier de logements destinés à des familles défavorisées, qui portera son nom.

Les deux dirigeants doivent prononcer un discours à cette occasion.

L'émir va également inaugurer un projet de reconstruction du territoire palestinien, dévasté par l'opération israélienne "Plomb durci" en décembre 2008-janvier 2009, d'un montant de 254 millions de dollars, notamment pour des infrastructures routières et des logements dans le nord de la bande de Gaza.

Cette visite de quelques heures revêt d'autant plus d'importance qu'à de très rares exceptions, les personnalités qui viennent à Gaza depuis cinq ans, comme le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon ou les ministres européens des Affaires étrangères, évitent tout contact avec le Hamas, boycotté par la communauté internationale pour son refus de reconnaître Israël et de renoncer à la lutte armée.

Elle a été critiquée à mots couverts par le président Mahmoud Abbas, dont l'Autorité palestinienne a été chassée de Gaza par le Hamas en juin 2007.

Mahmoud Abbas a remercié le Qatar, dimanche dans une conversation téléphonique avec l'émir, pour ses efforts en faveur de Gaza, mais a insisté sur la nécessité de "préserver l'unité des Territoires palestiniens et de mettre fin à la division", selon l'agence officielle palestinienne WAFA.


AFP

Première publication : 23/10/2012

  • MAROC

    Le congrès du PJD déroule le tapis rouge au Hamas palestinien

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Le Hamas accepte une trêve avec Israël

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Le Hamas officialise son divorce avec le régime de Damas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)