Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cyberattaque de Sony : quand les hackers deviennent des terroristes

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis - Cuba : "Somos todos americanos"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Cuba : la décision historique de Barack Obama

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Cuba - USA : un jour historique"

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

SPORT

Vainqueur à Lille, le Bayern Munich enfonce le Losc

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/10/2012

Après avoir perdu ses deux premiers matchs de Ligue des Champions contre Bate Borisov et Valence, Lille s'est incliné face au Bayern de Munich, ce mardi. Une défaite qui met sans doute fin aux espoirs de qualifications du Losc en 8e de finale.

Lille a dû s'incliner mardi dans son stade (1-0) face au Bayern Munich, sans être ridicule, loin de là, face au leader invaincu de la Bundesliga, lors de la 3e journée de la Ligue des champions.

Cette nouvelle défaite met sans doute fin aux derniers espoirs de qualification des Lillois, désormais à six points des trois autres équipes du groupe F: le Bayern, le Bate Borisov et Valence, vainqueur mardi (3-0) au Belarus.

Le Losc, qui doit se déplacer deux fois lors des trois dernières journées, va même avoir du mal à éviter la dernière place. D'autant que Lille n'a gagné qu'un seul de ses neuf derniers matches en Ligue des champions...

Si l'équipe de Rudi Garcia avait complètement manqué ses débuts cette saison dans la compétition face au Bate Borisov (1-3), elle a plutôt bien joué face au Bayern, comme ce fut le cas à Valence (défaite 2-0).

Mais bien jouer face à une équipe du calibre du Bayern Munich ne suffit pas. Rudi Garcia avait espéré avant la rencontre que son équipe soit "au-dessus de (son) potentiel". Elle a fait ce qu'elle a pu mais a cédé sur un penalty transformé par Müller (20) après une faute de Digne, qui a poussé Lahm.

Le match, assez vivant, a en revanche été pauvre en occasions, les gardiens très peu sollicités (deux tirs cadrés de chaque côté) et le Bayern n'a pas vraiment eu à s'employer pour s'imposer et faire oublier le déplacement raté à Borisov (défaite 3-1).

L'attaque lilloise en berne

Ribéry n'a pas été décisif mais a beaucoup fait courir les Lillois, le plus souvent contraints de faire des fautes pour l'arrêter. L'international français a été remplacé à la mi-temps après avoir pris beaucoup de coups.

A Lille, la défense, privée de Debuchy (suspendu) et Basa (blessé) a bien tenu, seulement prise à défaut sur l'incursion de Lahm.

Devant par contre, cela n'a pas fonctionné et Salomon Kalou a encore déçu. Il a quitté la pelouse sous les sifflets du public à la 56e minute, remplacé par Dimitri Payet. L'international ivoirien, plutôt bon dans ses prises de balle, a presque toujours fait le mauvais choix au moment de donner le ballon.

Pour espérer quelque chose face à ce Bayern, Lille avait pourtant besoin d'un Kalou dans le coup. Les rentrées de Payet et surtout de Ryan Mendes, qui s'est battu comme un lion, ont fait du bien et il aurait été intéressant de les voir dès le coup d'envoi...

Mais le Bayern, d'habitude brillant offensivement (26 buts inscrits en huit journées de Bundesliga), a surtout rappelé que c'était une forteresse quasi imprenable (deux buts seulement encaissés en Championnat).

AFP

 

Première publication : 23/10/2012

  • FOOTBALL

    Ligue des Champions : Lille doit réagir face au Bayern Munich

    En savoir plus

  • FOOTBALL – LIGUE DES CHAMPIONS

    Le Bate Borisov, révélation de la Ligue des Champions

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : le PSG chute, Montpellier relève la tête

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)