Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes des violences domestiques

En savoir plus

TECH 24

Ice Memory : les glaciers rafraîchissent la mémoire de l'humanité

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Les climatosceptiques à la Maison Blanche

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Premier budget de Trump : prendre aux pauvres pour donner aux riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Réforme du travail : Macron à l'épreuve du feu

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Diane Kruger en compétition avec "In the Fade"

En savoir plus

FOCUS

Afrique de l'Ouest : un navire pour lutter contre le pillage de la pêche

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : au cœur de la bataille de Mossoul, autopsie d'un chaos

En savoir plus

MODE

Expos, défilé, livre : Jacquemus déclare son amour à Marseille

En savoir plus

SPORT

Sénégal : le sélectionneur Joseph Koto a été limogé

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/10/2012

Le Sénégal n’a plus de sélectionneur ! La Fédération sénégalaise de football (FSF) a annoncé, mardi 23 octobre, avoir mis fin aux fonctions de Joseph Koto, qui était depuis la mi-juin le sélectionneur des Lions de la Téranga.

Joseph Koto a été limogé de son poste de sélectionneur du Sénégal, dix jours après des violences qui ont marqué l'élimination des Lions de la Téranga de la CAN-2013.

Koto, ainsi que son compatriote sénégalais et adjoint Karim Séga Diouf, ont été limogés par le comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football (FSF), qui s'est longuement réuni mardi pour tirer les leçons de la disqualification du Sénégal de la CAN-2013 après un match contre la Côte d'Ivoire interrompu à cause d'incidents, le 13 octobre, à Dakar.

"Le comité exécutif, après examen de la situation, examen des rapports qui nous ont été soumis, a pris un certain nombre de mesures", dont la première consiste "à mettre fin aux fonctions de l'encadrement technique. (...) L'entraîneur Joseph Koto et son adjoint Karim Séga Diouf étaient liés par un contrat d'objectifs qui n'a pas été atteint", a déclaré à la presse le président de la FSF, Augustin Senghor.

En attendant le remplacement de Koto, l'intérim a été confié au directeur technique national, Mayacine Mar, qui a mission d'organiser un match avec un "sparring-partner" africain le 14 novembre, une date "Fifa", selon lui.

Senghor a cependant tenu à "remercier de vive voix" Koto et Diouf car "ils s'étaient engagés avec la Fédération de football dans un challenge qui consistait à repartir sur de nouvelles bases pour construire une équipe compétitive" mais ont buté sur la Côte d'Ivoire, une bien meilleure équipe.

"Les objectifs n'ont pas été atteints même si (...) Joseph Koto a eu à donner des gages de qualité dans le travail. Mais, malheureusement, un entraîneur national, très souvent, est jugé sur les résultats", a-t-il ajouté.

Joseph Koto avait été désigné en remplacement du Français Pierre Lechantre, nommé sélectionneur fin avril et qui a ensuite renoncé à entraîner "les Lions", pour "manque de garanties", selon des sources internes à la Fédération.

"Trouver un entraîneur de haut niveau"

Koto a assuré l'intérim de Lechantre, puis a été confirmé par la FSF sélectionneur le 15 juin, avec comme adjoint Karim Séga Diouf.

Le match Sénégal-Côte d'Ivoire du 13 octobre, disputé dans le cadre des barrages retour qualificatifs à la CAN-2013, a été interrompu à la 74e minute à la suite d'incidents, alors que la Côte d'Ivoire menait 2 à 0 : feux allumés dans les gradins, jets de divers projectiles en direction du terrain par des supporteurs sénégalais mécontents.

La police est intervenue pour disperser les supporteurs en colère et sécuriser joueurs sénégalais, ivoiriens et supporteurs ivoiriens. Après une quarantaine de minutes d'interruption, le match avait été définitivement arrêté. Le Sénégal avait perdu le match aller 4-2 à Abidjan.

Le 15 octobre, la Confédération africaine de football (CAF) a confirmé le résultat, "à savoir 2-0 en faveur de la Côte d'Ivoire", ce qui éliminait le Sénégal de la Coupe d'Afrique des nations 2013. La CAF a précisé que sa commission de discipline pourrait imposer "d'autres sanctions" au Sénégal, sans détailler davantage.

Augustin Senghor a indiqué que la FSF faisait son possible pour éviter au Sénégal de lourdes sanctions de la CAF.

Pour le choix du futur sélectionneur, "le comité exécutif a décidé de privilégier" la concertation avec les autorités de tutelle, a-t-il dit : "Il est nécessaire qu'on puisse se concerter, voir avec les autorités les dispositions à prendre par rapport à des orientations pour trouver un entraîneur de haut niveau".

"Ce qu'il faut, c'est un entraîneur de haut niveau qui puisse valablement mener à bien le projet que nous avons : celui de construire une équipe sénégalaise, une équipe nationale A forte mais s'inscrivant dans le temps." "L'échec contre la Côte d'Ivoire (...) ne nous fait pas déroger du fait que nous devons continuer à bâtir cette équipe nationale sur de nouvelles bases et à nous entourer de la meilleure expertise possible", a-t-il assuré.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 24/10/2012

  • FOOTBALL – ÉLIMINATOIRES CAN 2013

    La Côte d'Ivoire élimine le Sénégal dans le chaos

    En savoir plus

  • FOOTBALL - ELIM CAN 2013

    VIDÉO - Qualification de la Côte d'Ivoire dans le chaos

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Joseph Koto : "Face aux Éléphants, je reste confiant"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)