Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Afrique

Bani Walid quasiment sous contrôle des forces pro-gouvernementales

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/10/2012

L'armée libyenne et des milices ont annoncé mercredi avoir pris l'ancien bastion de Kadhafi, même si des poches de résistance subsistent. Une prise qui intervient au lendemain de l'anniversaire de la proclamation de la "libération" du pays.

Des centaines de rebelles, en majorité originaires de Misrata, la ville voisine et rivale historique, étaient rassemblés en centre-ville, tirant en l'air avec des armes de tous calibres pour célébrer la prise de Bani Walid, située à 185 km au sud-est de Tripoli, a constaté un journaliste de l'AFP.

Ils ont en outre planté le drapeau libyen sur tous les bâtiments publics désormais à l'abandon, certains se livrant à des actes de saccages des bâtisses, tirant à la kalachnikov ou au lance-roquettes sur les fenêtres et les murs, selon la même source.

Plusieurs chefs des groupes armés ont affirmé à l'AFP que la ville était "presque libérée", faisant état de quelques petites poches de résistance dans le sud de Bani Walid. Dans les rues de la ville désertée par ses habitants, des rebelles patrouillaient à bord de centaines de véhicules surmontés d'armes lourdes, a indiqué le journaliste, décrivant une ville "fantôme".

La menace d'un assaut pesait depuis plusieurs semaines sur Bani Walid après la mort d'un ex-rebelle enlevé et torturé à Misrata, qui a exacerbé les tensions entre Misrata et Bani Walid, cités voisines ayant choisi des camps opposés lors du conflit qui a renversé et tué en 2011 le colonel Kadhafi.

Les combattants, pour la plupart venus de Misrata, ont déployé mercredi un portrait géant du défunt, Omran Ben Chaabane, 22 ans. La prise de Bani Walid intervient au lendemain du premier anniversaire de la proclamation de la "libération" totale du pays à l'issue de huit mois de conflit.

Malgré cette proclamation le 23 octobre 2011, les rebelles accusaient la ville de continuer à abriter des criminels et des loyalistes à l'ancien régime recherchés par la justice.

AFP

Première publication : 24/10/2012

  • LIBYE

    Confusion autour de l'arrestation de l'ex-porte-parole de Kadhafi en Libye

    En savoir plus

  • LIBYE

    Une dizaine de morts dans l’attaque d’un ancien bastion de Kadhafi

    En savoir plus

  • LIBYE

    Mort de Kadhafi : un rapport de HRW remet en cause la version officielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)