Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Irlande prête à dire "Oui" au mariage gay ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : Explosion de grenades à Bujumbura

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les 1001 vies d'Abderrahmane Sissako

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Organisation de l'État Islamique, Ramadi, Palmyre, les jihadistes consolident leur position

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La croissance verte : une chance pour les entreprises ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les coulisses de la gastronomie française

En savoir plus

#ActuElles

Les Méditerranéennes en mouvement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Isabelle Huppert, Gérard Depardieu et "Le Petit Prince" sur la Croisette!

En savoir plus

FOCUS

Les Irlandais aux urnes pour l'ouverture du mariage aux homosexuels

En savoir plus

SPORT

Ligue des Champions : le PSG espère se relancer à Zagreb

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/10/2012

Le Paris Saint-Germain affronte le Dinamo Zagreb en Croatie pour le compte de la troisième journée de la Ligue des Champions. Un match contre le dernier du groupe A grâce auquel les Parisiens, battus à Porto le 3 octobre, espèrent se relancer.

Leader en Ligue 1 depuis le week-end dernier, le Paris SG doit désormais affirmer son statut en Ligue des champions et battre le Dinamo Zagreb, mercredi en Croatie, pour faire oublier l'indiscutable revers subi à Porto lors de la précédente journée (1-0).

La situation du club parisien dans le groupe A (deuxième à trois points de Porto) est loin d'être inquiétante grâce à sa facile victoire face au Dynamo Kiev lors de la première journée (4-1).

Mais la défaite concédée au Portugal face à une équipe plus mature et au collectif plus abouti a rappelé que le PSG était encore en apprentissage du très haut niveau, celui où les millions dépensés ne suffisent plus à grimper les marches quatre à quatre.

Dès lors, ce déplacement à Zagreb, face à l'équipe la plus faible d'un groupe très accessible, doit montrer que les leçons sont bien apprises et que le talentueux élève ne se repose pas sur ses acquis.

Car en Ligue 1, Ibrahimovic et les siens n'ont pas toujours à forcer leur talent pour obtenir les lauriers et c'est ainsi un PSG intermittent du spectacle (une mi-temps avec, une mi-temps sans) qui a battu Reims samedi (1-0) pour se hisser en tête de la Ligue 1.

Ce sont donc sérieux, constance et intensité offensive qui sont attendus mercredi de la part du PSG d'autant que Carlo Ancelotti, interrogé sur une composition d'équipe à six défenseurs au coup d'envoi, avait expliqué que ses choix avaient "été faits pour avoir des joueurs frais en Ligue des champions."

Hélas, les blessures ont considérablement réduit sa marge de manoeuvre et l'équipe alignée mercredi sur la pelouse du stade Maksimir, qui sera loin d'être plein mais autour duquel on craint des incidents entre supporteurs des deux équipes, est finalement assez prévisible.

Sakho forfait, la charnière devrait être 100% brésilienne avec Alex et Thiago Silva, alors qu'au milieu de terrain, Verratti, qui avait beaucoup souffert à Porto et Marseille (2-2), devrait faire son retour, accompagné de l'indispensable Matuidi et de Sissoko ou Bodmer.

Devant eux, Pastore, resté assis samedi, aura une occasion de se racheter après sa très triste prestation du Vélodrome et sera attendu en soutien du duo Ibrahimovic-Ménez, la deuxième période face à Reims ayant confirmé la très bonne entente entre les deux hommes.

Côté croate, l'attaquant suédois a d'ailleurs bien sûr déjà été repéré comme l'homme dangereux.

"Il s'agit du joueur le plus complet à qui j'ai eu à faire. Ibrahimovic est un miracle, sa force est cruelle et il n'a pas de points faibles", a ainsi déclaré dans la presse locale le défenseur Josip Simunic, qui a déjà affronté "Ibra" à trois reprises en sélection.

"Il ne peut pas être marqué par un seul joueur, on doit s'occuper de lui à plusieurs. Parmi les attaquants, je n'en vois pas un de meilleur au monde que lui. Mais je crois sincèrement que nous sommes capables de créer une surprise", a-t-il ajouté.

Si la surprise en question serait très malvenue pour un PSG qui rêve de grandeur européenne, elle relancerait complètement le Dinamo, leader de son championnat mais loin du compte en Ligue des champions avec deux défaites lors de ses deux premiers matches.

Première publication : 24/10/2012

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : le PSG chute, Montpellier relève la tête

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le PSG frappe fort pour son retour en Ligue des champions

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)