Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

Afrique

Le Mali réadmis au sein de l’Union africaine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/10/2012

L’Union africaine a également annoncé, mercredi, l'adoption d'une feuille de route prévoyant l'organisation d'élections au Mali en avril 2013. Les plans de l’intervention militaire dans le nord du pays seront, eux, présentés à l’ONU en novembre.

L'Union africaine (UA) a approuvé mercredi à Addis-Abeba une feuille de route qui prévoit la tenue d'élections d'ici avril 2013 au Mali, que l'organisation a réadmis en son sein.

Quant aux plans d'une intervention militaire africaine contre les islamistes qui contrôlent le nord du pays, ils seront prêts d'ici quelques semaines, dans le délai fixé par le Conseil de sécurité de l'Onu, a précisé la présidente du Conseil de paix et de sécurité de l'UA, Nkosazana Dlamini-Zuma.

La résolution 2071 adoptée le 12 octobre par le Conseil de sécurité demande aux organisations régionales africaines et à l'Onu de présenter dans les 45 jours des "recommandations détaillées et applicables" sur l'envoi d'une force militaire internationale pour aider les autorités maliennes à reprendre le contrôle du Nord-Mali, passé sous la coupe de groupes islamistes liés pour certains à Al Qaïda.

"Le Conseil de sécurité nous a demandé de produire un plan dans les 45 jours, cela sera fait dans les 45 jours", a assuré Nkosazana Dlamini-Zuma à Reuters.

La réunion d'Addis-Abeba a aussi permis de définir un "concept stratégique" sur les mesures à prendre afin de rétablir la loi et l'ordre dans tout le Mali.

"Le Conseil (de paix et de sécurité de l'UA) décide de lever la suspension du Mali des activités de l'UA", a déclaré Ramtane Lamamra, commissaire de l'organisation à la paix et à la sécurité.

Le Mali avait été suspendu de l'UA après le coup d'Etat militaire de mars dernier à Bamako contre le président Amadou Toumani Touré. Rebelles touaregs et militants islamistes ont profité du chaos qui a suivi ce putsch pour prendre le contrôle du nord du pays, puis les islamistes ont écarté leurs alliés.

Des diplomates estiment qu'il faudra peut-être des mois avant qu'un éventuel plan d'intervention ne puisse être mis en œuvre au Nord-Mali, où les islamistes armés, après avoir fait alliance un temps avec les rebelles touaregs, ont implanté un pouvoir fondé sur la charia, la loi islamique.

Reuters

Première publication : 24/10/2012

  • DIPLOMATIE

    Le Mali, "une sorte d'école internationale du terrorisme", selon Fabius

    En savoir plus

  • MALI

    Nord-Mali : des "centaines" de djihadistes étrangers en renfort

    En savoir plus

  • MALI

    À Bamako, l’intervention au Nord-Mali prend forme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)