Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cyberattaque de Sony : quand les hackers deviennent des terroristes

En savoir plus

Amériques

La nouvelle polémique anti-avortement qui embarrasse Romney

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/10/2012

Un candidat républicain au Sénat, Richard Mourdock (à dr.), a affirmé que la vie était "un don de Dieu" même si elle résultait d'un viol. Des propos avec lesquels Mitt Romney a pris ses distances mais que Barack Obama s'est empressé de dénoncer.

Une nouvelle fois le candidat républicain à la présidentielle américaine se trouve embarassé par les déclarations d’un membre de son parti. Richard Mourdock, qui brigue un siège de sénateur dans l'Indiana (centre-ouest), a ainsi déclaré, mardi 23 octobre, que la vie était "un don de Dieu [...] même lorsque la vie commence dans cette situation horrible qu'est le viol".

ÉMISSION SPÉCIALE USA

Le républicain issu du mouvement du Tea Party a tenu ces propos controversés lors d'un débat avec son adversaire démocrate Joe Donnelly et le candidat libertarien Andrew Horning. Défendant sa position sur l’avortement, Richard Mourdock a ainsi déclaré : "La seule exception à mes yeux pour qu'il y ait avortement, c'est lorsque cela concerne la vie de la mère."

S'il lui a maintenu son soutien, Mitt Romney a cependant pris ses distances avec les positions du candidat aux sénatoriales. "Le gouverneur Romney est en désaccord avec les déclarations de Richard Mourdock et elles ne reflètent pas ses positions à ce sujet", a déclaré sa porte-parole. Mercredi, lors d'une réunion électorale dans le Nevada (ouest), le rival de Barack Obama en a également profité pour assurer une nouvelle fois qu'il serait un président contre l'avortement sauf dans les cas de viol, d'inceste ou lorsque la vie de la mère était en danger.

Cette nouvelle polémique mêlant avortement et viol n’est pas sans rappeler celle provoquée en août par Todd Akin, autre candidat républicain au Sénat, dans le Missouri. Il avait affirmé qu’une femme victime d’un "véritable viol" tombait rarement enceinte, ces dispositions "naturelles" contrôlant le processus. Pressé par son propre camp de se retirer de la course au Sénat, Todd Akin a toutefois maintenu sa candidature.

Le vote convoité de l'électorat féminin

À moins de deux semaines de l'élection du 6 novembre, les démocrates se sont immédiatement saisi de la controverse : "Pour le président, ces propos sont scandaleux et humiliants pour les femmes", a affirmé la porte-parole de la campagne de Barack Obama, Jennifer Psaki. Et d'ajouter : "Cela nous permet de nous rappeler qu'un élu républicain qui travaille avec le candidat Mitt Romney pourrait estimer qu'une femme n'est pas capable de faire des choix pour sa propre santé."

Barack Obama lui-même a dénoncé à son tour les déclarations de Mourdock. "Je ne sais pas comment ces types peuvent dire des choses pareilles. Laissez-moi dire quelque chose de très simple: un viol est un viol. C'est un crime", a-t-il déclaré, lors d’une intervention, mercredi, dans The Tonight Show, l'émission de divertissement de l'un des présentateurs vedettes de NBC Jay Leno.

À plusieurs reprises, le président démocrate, qui a longtemps bénéficié des faveurs des électrices, a critiqué la position de son adversaire sur l’avortement. La question de l'interruption volontaire de grossesse est un sujet qui a toujours divisé les Américaines mais reste crucial dans la campagne. À l’heure où les sondages donnent les deux candidats au coude-à-coude, l'électorat féminin apparaît plus que jamais comme un vote convoité.

France 24 avec dépêches


 

Première publication : 25/10/2012

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Obama prend l'avantage lors du débat sur la politique étrangère

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Vidéos : revivez l'intégralité du troisième débat entre Obama et Romney

    En savoir plus

  • Présidentielle américaine : Obama 1 - Romney 1

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)