Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

2017-03-27 21:47 LE JOURNAL DE L'AFRIQUE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie : 15 jours de prison pour Alexeï Navalny

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces jeunes qui ont choisi de voter FN

En savoir plus

À L’AFFICHE !

China Moses : retour d'une princesse du swing

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, honteux et confus"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je ne sais pas pour qui voter"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Brexit : l'exil des startups ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : Londres officialisera sa demande de divorce le 29 mars

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Référendum constitutionnel : la diaspora turque en Allemagne à l'heure du vote

En savoir plus

Sports

Soupçons de paris truqués : contrôle judiciaire levé pour Nikola Karabatic

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/10/2012

La demande d'appel formulée par les frères Karabatic et leurs quatre coéquipiers de Montpellier a été acceptée. Les handballeurs pourront désormais reprendre contact avec leur club et les autres protagonistes de l'affaire.

Les contrôles judiciaires de Nikola Karabatic et de quatre de ses coéquipiers de Montpellier ont été intégralement levés jeudi, dans le cadre de l'affaire des paris illicites qui secoue le handball français depuis plusieurs semaines.

L'aîné des Karabatic, son jeune frère Luka, Dragan Gajic, Issam Tej et Primoz Prost sont désormais libres de rencontrer les autres protagonistes de l'affaire, de reprendre contact avec leur club, les dirigeants et les autres joueurs de Montpellier.

"Chacun des appels est recevable", a dit la chambre de l'accusation de la cour d'appel de Montpellier, qui ordonne "la main levée totale et la restitution du cautionnement".

La décision est également valable pour Géraldine Pillet, la compagne de Nikola Karabatic.

"J'estime que c'est un véritable coup de théâtre, un désaveu total pour l'institution judiciaire qui avait organisé un lynchage médiatique. Je pense que le dossier du hand est en train de faire 'pschitt'" s'est félicité Me Luc Abratkiewicz, l'un des avocats des mis en cause.

Les joueurs sont accusés d'avoir parié contre leur club - directement ou par personne interposées - sur le match de championnat de France qui avait opposé Cesson-Sévigné à Montpellier, déjà assuré du titre, le 12 mai dernier.

Le club héraultais s'était incliné à l'issue d'une rencontre à laquelle les frères Karabatic n'avaient pas participé.

Reuters

 

Première publication : 25/10/2012

  • HANDBALL

    Soupçons de paris truqués : les frères Karabatic demandent leur remise en liberté

    En savoir plus

  • HANDBALL

    Soupçons de paris truqués : les frères Karabatic ripostent

    En savoir plus

  • HANDBALL

    Paris truqués : L’étau se resserre autour des joueurs montpelliérains

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)