Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les "manoeuvres tactiques" de Mahmoud Abbas

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (partie 2)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour de Wade à Dakar : la polémique enfle

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (partie 1)

En savoir plus

  • En direct : Moscou lance des manœuvres militaires à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

  • Le projet ferroviaire du grand Tunis remis sur les rails

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Ligue des champions : avantage pour le Real Madrid vainqueur du Bayern Munich

    En savoir plus

  • Pour Tony Blair, le véritable ennemi de l’Occident est l’islam radical

    En savoir plus

  • Thomas Piketty, l'économiste français superstar outre-Atlantique

    En savoir plus

Moyen-orient

La trêve de l'Aïd el-Adha mise à mal par des violences dans plusieurs régions

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/10/2012

En dépit du cessez-le-feu entré en vigueur dans la matinée pour la fête de l'Aïd el-Adha, plusieurs violents accrochages ont été signalés à travers le pays. Des combats ont notamment éclaté entre armée et rebelles syriens sur la route Damas-Alep.

La trêve initiée par le médiateur international Lakhdar Brahimi à l'occasion de la fête musulmane de l'Aïd el-Adha a déjà été violée à plusieurs reprises, vendredi 26 octobre.

Des opposants ont annoncé la mort, dans la matinée, de trois personnes sous des tirs de chars ou de snipers à Harasta, un faubourg de Damas. Dans le nord du pays, non loin de la frontière turque, où se trouve un correspondant de Reuters, des rebelles ont signalé qu'un des leurs avait été abattu par un tireur embusqué.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), l'armée gouvernementale a également tiré six roquettes sur le quartier de Khalidiya à Homs, blessant deux personnes. Des combats survenus ont également été rapportés autour de la base de Wadi al-Deïf, sur l'autoroute Damas-Alep.

Assad apparaît priant dans une mosquée au premier jour de l'Aïd

La télévision d'État syrienne a montré le président, Bachar al-Assad, qui apparaît rarement en public, priant dans une mosquée de Damas au premier jour de l'Aïd el-Adha.

Assis en tailleur, souriant et décontracté, il fait face à un mouvement de contestation sans précédent depuis mars 2011, devenu conflit armé face à la répression et qui a fait plus de 35 000 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Source AFP

Les insurgés tentent depuis plusieurs jours de prendre d'assaut cette base située à moins d'un kilomètre de l'axe routier.

Chaque partie se réserve le droit de riposter

L'armée régulière et la rébellion avaient accepté, jeudi, d'observer à partir de vendredi et pendant les quatre jours que doit durer la fête, une trêve âprement négociée par l'émissaire de l'ONU. Mais chaque partie s'étaient toutefois réservée le droit de riposter en cas de violation.

L'armée a ainsi annoncé jeudi soir qu'elle suspendrait ses opérations militaires pour l'Aïd, mais qu'elle répondrait "si les groupes terroristes armés continuent à tirer sur les civils et les forces gouvernementales [...] ou à utiliser des voitures piégées et des bombes". Le régime assimile depuis le début du soulèvement, rebelles et opposants à des "terroristes".

De leur côté, les insurgés se sont engagés à faire taire leurs armes "si l'armée syrienne en fait autant". "Mais si elle tire une seule balle, nous répondrons avec cent balles", a avertit le général Moustapha al-Cheikh, chef du commandement militaire supérieur de l'Armée syrienne libre (ASL).

Il a toutefois admis ne pas parler au nom de tous les mouvements insurgés. De fait, le Front islamiste Al-Nosra, qui a revendiqué de nombreux attentats en Syrie, a rejeté la trêve dès mercredi.

L’ONU se veut encourageante

Au vu de la "méfiance" entre les deux camps, l'ONU a dit espérer "de tout cœur" que la trêve tienne, tout en reconnaissant "ne pas être certain" que cela arrive.

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) s'est dit prêt à envoyer, en cas de trêve, des colis d'aide à des milliers de familles dans des endroits jusqu'à présent inaccessibles.

S'il avait été appliqué, ce cessez-le-feu eut été le premier à être respecté en Syrie. Le 12 avril, une trêve négociée par Kofi Annan, le prédécesseur de Lakhdar Brahimi, avait volé en éclats au bout de quelques heures, même si les combats avaient baissé en intensité.

Ces accrochages interviennent au lendemain d'une journée de violences qui a fait, selon l'OSDH, 116 morts à travers le pays, dont 35 dans la seule ville d'Alep.

France 24 avec dépêches

Première publication : 26/10/2012

  • SYRIE

    Un prêtre grec-orthodoxe retrouvé égorgé près de Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    "Ne pas intervenir en Syrie, c'est renforcer le sentiment anti-occidental"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Damas accepte le principe d'un cessez-le-feu pour l'Aïd, annonce Lakhdar Brahimi

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)