Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : 14 casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 1)

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

En savoir plus

TECH 24

L'intelligence artificielle se met au rythme de la pop

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La fiscalité selon Trump : qui sont les gagnants et les perdants de la réforme ?

En savoir plus

REPORTERS

Libye-Italie : les migrants pris entre deux feux

En savoir plus

FRANCE

Aïd el-Kébir : à Paris, distribution de croissants au chocolat rebaptisés "Copé"

© FRANCE 24

Vidéo par

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/10/2012

En réponse à Jean-François Copé qui a récemment évoqué le cas d'un jeune qui se serait fait "arracher son pain au chocolat par des voyous" pendant le ramadan, des croissants au chocolat ont été offerts devant la Grande Mosquée de Paris vendredi.

À l'occasion du premier jour de l'Aïd el-Kébir, les musulmans réunis à la Grande Mosquée de Paris ont pu déguster vendredi quelque 2 000 croissants au chocolat baptisés "Copé", en référence au maire UMP de Meaux, offerts par le Conseil des démocrates musulmans de France. Une manière de lutter contre la politique anti-islam véhiculée, selon eux, par Jean-François Copé.

"Cette opération est un succès anti-Copé absolu. Mais c’est surtout une victoire contre le racisme et la stigmatisation", s’est réjoui Abderrahmane Dahmane, ex-conseiller de Nicolas Sarkozy chargé de la Diversité et président du Conseil, interrogé par FRANCE 24.
 
Jean-François Copé a créé la polémique en octobre suite à ses propos sur le cas d'un jeune qui se serait fait "arracher son pain au chocolat par des voyous" au motif "qu'on ne mange pas durant le ramadan". Le Conseil français du Culte musulman (CFCM) a déposé plainte pour diffamation contre le prétendant à la présidence de l’UMP, jugeant qu’il avait "fortement heurté" les musulmans.
              

 

Première publication : 26/10/2012

  • FRANCE

    Pain au chocolat et ramadan, nouveau coup d'éclat de Jean-François Copé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)