Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza, le Hamas reste introuvable

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

EUROPE

Silvio Berlusconi fait appel de sa condamnation pour fraude fiscale

© AFP

Vidéo par Vanessa TSANGA TABI , Audrey RACINE

Dernière modification : 27/10/2012

Les avocats de l'ex-président du Conseil italien Silvio Berlusconi vont faire appel après sa condamnation en première instance à 4 ans de prison ferme pour fraude fiscale. Grâce à une loi d'amnistie votée en 2006, sa peine a été réduite à un an.

Silvio Berlusconi, l'ancien président du Conseil italien, a été condamné, vendredi 26 octobre, par le tribunal de Milan, à quatre ans de prison pour fraude fiscale dans l'affaire Mediaset. Il lui a aussi été interdit d'exercer un mandat public pendant trois ans. Sa peine a été réduite peu après à un an de prison après l'amnistie de trois années en vertu d'une loi datant de 2006 qui avait été promulguée par le gouvernement de gauche de l'époque pour réduire la surpopulation carcérale.

Ses avocats ont annoncé qu’ils allaient déposer un recours en appel d’ici au 9 ou au 10 novembre, ce qui suspend mécaniquement l’application de la peine.

Pour sa défense, l'intéressé dénonce "un intolérable acharnement judiciaire".

"C'est un jugement politique, incroyable et intolérable. C'est sans aucun doute un verdict politique comme sont politiques tous les procès inventés contre moi", a déclaré M. Berlusconi en intervenant dans une émission d'une de ses chaînes de télévision privées, Italia 1.

Silvio Berlusconi est accusé d'avoir artificiellement gonflé le prix des droits de diffusion de films, achetés par des sociétés écrans lui appartenant, lors de leur revente à son empire audiovisuel Mediaset. Le groupe aurait ainsi constitué des caisses noires à l'étranger et réduit ses bénéfices en Italie pour payer moins d'impôts.

Le tribunal est allé au-delà des réquisitions du parquet, qui avait demandé 3 ans et 8 mois de prison pour le Cavaliere. Dans ce procès, où dix autres personnes outre Silvio Berlusconi étaient poursuivies, le tribunal a, de plus, condamné les accusés à verser 10 millions d'euros à titre d'avance au fisc italien.

Déjà condamné, toujours acquitté

Dans son réquisitoire, le procureur Fabio De Pasquale avait déclaré en juin que les coûts d'acquisition des films par Mediaset avaient été "gonflés" de 368 millions de dollars pour la seule période 1994-1998, tandis que pour les années 2001-2003, ce chiffre aurait été de 40 millions d'euros.

Silvio Berlusconi était "au sommet de la chaîne de commandement dans le secteur des droits télévisés jusqu'en 1998", a ajouté le procureur, qui a demandé également une peine de 3 ans et 4 mois contre Fedele Confalonieri, président de Mediaset et bras droit du Cavaliere dans ses affaires.

Ce dernier a été cependant acquitté vendredi par le tribunal.

Le procès, qui a débuté il y a six ans, avait été suspendu à de nombreuses reprises, dont la dernière fois en avril 2010 après l'adoption d'une loi accordant à Silvio Berlusconi l'immunité pénale pendant 18 mois. La première audience après la reprise de la procédure avait eu lieu en février.

Le Cavaliere a été condamné jusqu'à présent trois fois en première instance en 1997 et 1998 à un total de 6 ans et 5 mois de prison ferme pour corruption, faux en bilan et financement illicite d'un parti politique. Il a depuis été acquitté ou a bénéficié de la prescription pour ces délits.

FRANCE 24 avec dépêches

 

Première publication : 26/10/2012

  • ITALIE

    Silvio Berlusconi se retire officiellement de la vie politique

    En savoir plus

  • ITALIE

    La starlette Sabina Began affirme être enceinte de Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • ITALIE

    Prescription pour Silvio Berlusconi dans l'affaire Mills

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)