Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls en quête de confiance face aux députés

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama envoyent 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

EUROPE

Le prix Sakharov décerné aux Iraniens Jafar Panahi et Nasrin Sotoudeh

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/10/2012

Le Parlement européen a décerné son prix Sakharov "pour la liberté de l'esprit" au cinéaste actuellement assigné à résidence à Téhéran Jafar Panahi (photo) et à l'une de ses compatriotes, l'avocate Nasrin Sotoudeh.

Le Parlement européen a décerné, vendredi 26 octobre, à Strasbourg, son prix Sakharov "pour la liberté de l'esprit" à deux militants des droits de l'Homme en Iran, l'avocate Nasrin Sotoudeh et le cinéaste Jafar Panahi.

La première, qui avait défendu des militants d'opposition après l'élection présidentielle contestée de juin 2009, a été condamnée à 11 ans de prison pour "atteinte à la sûreté de l'État" en janvier 2011. Le second, dont les films ont été maintes fois primés à l'étranger, a été condamné à six ans de prison en décembre 2010 après avoir soutenu le candidat d'opposition Mirhossein Moussavi à cette même élection. Il est actuellement assigné à résidence et n'a plus le droit de faire des films en Iran.

Vote unanime

"Je suis très fier de vous dire que le vote a été unanime. Aucun groupe politique n'a formulé d'objection", a déclaré le président du Parlement, Martin Schulz, au sortir de la conférence des présidents qui désigne le lauréat. "Nous devons soutenir ces personnes contre un État qui ne respecte aucune des libertés fondamentales. Ce prix, c'est aussi un non très clair au régime iranien", a-t-il ajouté peu après dans l'hémicycle du Parlement.

L'annonce du prix Sakharov intervient à la veille d'une visite controversée que doit effectuer une délégation d'eurodéputés de gauche, du 27 octobre au 2 novembre, auprès du Parlement iranien. Selon Martin Schulz, la conférence des présidents a décidé que la mission devait avoir lieu mais qu'elle devrait emporter des lettres de félicitations aux lauréats du prix Sakharov. "Si les autorités iraniennes empêchent une rencontre avec les lauréats, les délégués du Parlement européen interrompront immédiatement leur voyage et quitteront l'Iran", a-t-il dit.

Les Pussy Riot sur les rangs

La candidature des deux dissidents iraniens avait été présentée par le groupe socialiste et démocrate, les Libéraux-démocrates, les Verts ainsi que quelques eurodéputés du Parti populaire européen. Les deux autres finalistes étaient les activistes du groupe punk russe Pussy Riot et le militant biélorusse des droits de l'Homme Ales Bialiatski.

Le prix Sakharov est décerné depuis 1988 à des personnes ou à des organisations qui se battent pour les droits de l'Homme ou la liberté d'expression. Il est doté de 50 000 euros et sera remis lors d'une cérémonie en décembre à Strasbourg.
 

Reuters

Première publication : 26/10/2012

  • DROITS DE L'HOMME

    L'Union européenne décerne le prix Sakharov au dissident cubain Farinas

    En savoir plus

  • IRAN

    Le cinéaste Abbas Kiarostami annonce un nouveau film de son confrère emprisonné Jafar Panahi

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Les proches de Jafar Panahi veulent croire à l'utilité des pressions internationales

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)