Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump accuse Google de rouler pour Hillary Clinton

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Soudan accusé d'attaques chimiques au Darfour

En savoir plus

POLITIQUE

Primaire de la droite : semaine maudite pour Nicolas Sarkozy

En savoir plus

POLITIQUE

Présidentielle américaine : avantage Hillary Clinton

En savoir plus

FOCUS

L’Afghanistan dans l’impasse politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Exposition "Hergé" : qui était le créateur de Tintin ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mondial de l'auto : place aux voitures électriques et autonomes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep : bombardements russes, coups de menton américains"

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 15/11/2012

Usine Ilva, en Italie : le travail ou la santé ?

Dans le sud de l'Italie, la plus grosse usine sidérurgique d'Europe est sous le coup d'une fermeture administrative décidée par la justice, qui redoute une catastrophe écologique. Mais la direction est déterminée à maintenir la production. Face à elle, citoyens et ouvriers se mobilisent.

C’est la plus grande aciérie d’Europe. Les cheminées de l’usine Ilva, à Taranto, dans les Pouilles, sud de l’Italie, sont visibles à des dizaines de kilomètres. Elles ont longtemps fait la fierté de la région. Un tiers de l’acier italien est produit ici.

Mais une réalité moins glorieuse a longtemps été occultée : l’usine est responsable à elle seule de 92 % des rejets de dioxine en Italie et de près de 9 % des rejets européens. L’air et le sol de Taranto sont contaminés : plomb, nickel, minerai de fer… Cela fait des années que les habitants respirent ces particules toxiques.

À Taranto, le taux de mortalité est supérieure de 10 à 15 % à la moyenne nationale. Le taux de cancers, quant à lui, supérieur de 30 %. Les tumeurs, les leucémies et les maladies respiratoires sont en nombre anormalement élevé…

Pendant des années, les autorités ont fermé les yeux. Jusqu’à ce que le désastre soit trop important pour être ignoré.

Ce sont finalement les autorités judiciaires qui se sont saisies du dossier. Le 26 juillet 2012, une juge a ordonné la mise sous séquestre de l’usine, qui est maintenant partiellement contrôlée par la justice. Huit dirigeants, dont Emilio Riva, un riche industriel, ont été assignés à résidence. Le tribunal a ordonné l’arrêt des activités les plus polluantes, notamment la production de coke, un combustible utilisé pour fabriquer l’acier, et les émissions de dioxine ont été réduites.

Mais l’usine continue de rejeter des déchets de combustion toxiques. Le minerai de fer utilisé pour produire l’acier est stocké à l’air libre. À chaque coup de mistral, cette poussière s’envole dans l’atmosphère et recouvre les rues du quartier qui jouxte l’usine. Les rues et les bâtiments sont teintés d’une couleur rouge, symbole du poison qui ronge la ville et que l’on retrouve jusque sur les tombes du cimetière. Là où sont enterrés bon nombre de victimes de cancers, probablement provoqués par la pollution.

Pourtant les dirigeants actuels de l’usine continuent de minimiser le problème et font tout pour maintenir la production. Bruno Ferrante, le président d’Ilva, nous a ainsi assuré lors de notre reportage que l’usine n’était en rien responsable de la pollution et de l’état de santé des habitants.

L’usine bénéficie même de la bienveillance du gouvernement, qui veut éviter sa fermeture. Ilva fait travailler, directement ou indirectement, 20 000 personnes. Des ouvriers confrontés aujourd’hui à un choix impossible : le travail ou la santé.

Par Tristan DESSERT

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/06/2016 Première Guerre mondiale

Grande Guerre : quand le nord de la France vivait à l'heure allemande

Pendant la Grande Guerre, 13 départements français ont subi l’occupation allemande. Quatre ans durant lesquels deux millions de Français ont vécu une cohabitation forcée avec les...

En savoir plus

22/09/2016 Birmanie

Vidéo : En Birmanie, le difficile retour à la vie des prisonniers politiques

En 50 ans de dictature, près de 10 000 Birmans ont été emprisonnés pour avoir contesté le pouvoir militaire. Ces prisonniers politiques ont quasiment tous subi des tortures...

En savoir plus

15/09/2016 Football

Vidéo : l'odyssée asiatique des footballeurs africains

En Asie du Sud-Est, le football suscite un engouement croissant. Les championnats se multiplient et de nouvelles équipes se créent, y compris dans des pays qui n'avaient pas de...

En savoir plus

08/09/2016 Niger

Vidéo : Agadez, au Niger, porte de l’exil

Au Niger, Agadez est désormais l’un des principaux points de transit pour les migrants clandestins d’Afrique de l’Ouest qui rêvent d’Europe. France 24 vous propose un...

En savoir plus

02/09/2016 Inde

Dans l’océan Indien, l'éthnocide de la tribu Jarawa, décimée par le tourisme

Pour les préserver, il est interdit de les rencontrer. Alors que les Jarawa ont toujours vécu en autarcie et en harmonie avec la nature sur l’archipel des Andaman, dans l’océan...

En savoir plus