Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Dans les coulisses du spectacle chorégraphique du 14 juillet

En savoir plus

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • À Nice, les rassemblements pro-palestiniens interdits par la préfecture

    En savoir plus

  • Vidéo : le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • Chine : des enfants-ouvriers dans l'usine d'un fournisseur de Samsung

    En savoir plus

  • La banque Citigroup paiera sept milliards de dollars pour éviter un procès

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

asie

Des milliers de déplacés continuent de fuir les violences en Birmanie

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/10/2012

Les affrontements dans l'ouest de la Birmanie entre bouddhistes et musulmans forcent des milliers de personnes à fuir cette région. Les déplacés affluent dans les camps de Sittwe, la capitale de l'État Rakhine.

Des milliers de personnes fuyant une nouvelle vague de violences meurtrières entre bouddhistes et musulmans dans l'ouest birman affluent vers les camps déjà surpeuplés de la capitale de l'Etat Rakhine, Sittwe, a indiqué samedi l'ONU à l'AFP.

Après plusieurs semaines d'accalmie dans un Etat Rakhine sous état d'urgence depuis de premiers affrontements en juin, des violences ont de nouveau éclaté cette semaine entre les bouddhistes de l'ethnie rakhine et les Rohingyas, une minorité musulmane apatride considérée par l'ONU comme parmi les plus persécutées de la planète.

Selon les médias d'Etat, depuis dimanche, 67 personnes ont été tuées dans plusieurs communes et une centaine blessées. Près de 3.000 maisons ont également été incendiées.

Quelque 75.000 personnes avaient été déplacées par les violences de juin, en grande majorité des Rohingyas qui vivent toujours dans des conditions misérables juste à l'extérieur de Sittwe dans des camps où ils manquent de nourriture et de soins.

Et la nouvelle vague d'affrontements a poussé des milliers d'autres à fuir. "Pour l'instant, nous sommes au courant de 3.200 nouveaux déplacés qui sont arrivés dans et autour des camps de déplacés existants à Sittwe", a indiqué Vivian Tan, porte-parole du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

"2.500 autres seraient en chemin", a-t-elle ajouté.

Vendredi, le porte-parole du gouvernement rakhine Win Myaing avait évoqué le sort de 3.000 Rohingyas arrivés en bateau à Sittwe, mais qui n'avaient pas été autorisés à se rendre dans les camps et avaient été repoussés vers une île toute proche.

"Les déplacés sont toujours sur l'île, nous ne prévoyons pas de les faire venir à Sittwe", a-t-il indiqué samedi.

Il a d'autre part assuré que les forces de sécurité avaient "pris le contrôle" des zones potentiellement explosives dans la région et que la situation était désormais "calme".

Au total, plus de 150 personnes ont été tuées dans les violences communautaires depuis juin, selon un bilan officiel qui est probablement sous-évalué.

"Human Rights Watch craint que le bilan des morts ne soit beaucoup plus élevé" en se basant notamment "sur les déclarations de témoins fuyant les scènes de carnage", a indiqué l'organisation samedi dans un communiqué sur les dernières violences.

AFP

Première publication : 27/10/2012

  • BIRMANIE

    En Birmanie, des violences entre bouddhistes et musulmans font au moins 20 morts

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)