Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Amériques

Alerte au tsunami après un séisme au large de la côte ouest du Canada

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/10/2012

Un séisme d'une magnitude de 7,7 a été enregistré, samedi soir, au large de la côte ouest du Canada. Un tsunami provoqué par le tremblement de terre a touché l'archipel américain d'Hawaï sans faire, pour l'instant, de dégâts.

Un puissant séisme survenu samedi soir au large de la côte pacifique du Canada, a causé un tsunami qui a touché Hawaï (Etats-Unis), à quelque quatre mille kilomètres de là, mais il n'a pas soulevé de vague destructrice au Canada.

Des images de la télévision tournées dans l'île de Oahu ont montré des vagues relativement petites se dirigeant vers les plages de Hawaï, tard samedi (tôt dimanche matin en heure GMT), près de six heures après la secousse initiale.

Un responsable du centre d'alerte aux tsunamis basé dans l'archipel américain, le géophysicien Gerard Fryer, a averti qu'il ne fallait pas se laisser tromper par les apparences.

"La première vague n'est jamais la plus importante," a-t-il dit. Les vagues suivantes pourraient être beaucoup plus fortes et pourraient provoquer des inondations.

"Si les vagues sont grandes, cela prend six ou sept heures" avant qu'on puisse lever l'alerte, a ajouté l'expert.

Le séisme, d'une magnitude de 7,7, qualifié de "majeur" par les autorités canadiennes, est survenu à 03h04 GMT dans la région de l'archipel de Haida Gwaii (ex-îles de la Reine-Charlotte), comptant près de 5.000 habitants.

Suivi par plusieurs répliques, il a été ressenti à travers une grande partie du centre et du nord de la province de Colombie-Britannique. Selon l'Institut américain de géophysique (USGS), son épicentre a été localisé à 139 kilomètres au sud de Masset, un village de l'île Graham, la plus grande de l'archipel.

Une alerte au tsunami a été lancée rapidement pour les zones côtières de la Colombie-Britannique et de l'Alaska.

Elle a été déclenchée ensuite aussi pour l'archipel américain d'Hawaï.

"Ce n'est pas juste une vague, c'est une succession de vagues. Nous recommandons l'évacuation des côtes", avait déclaré M. Fryer.

"Selon des renseignements préliminaires, une vague d'environ trois pieds (près d'un mètre) est attendue, et Kahului, la zone fortement urbanisée de l'ile de Maui, pourrait être touchée par une vague plus grande, pouvant atteindre jusqu'à six pieds (1,82 mètre), avait averti la station de télévision KITV de Honolulu.

Au Canada, les résidents d'au moins quatre localités situées dans l'archipel de Haida Gwaii et près des côtes sont partis vers des zones plus élevées, ont indiqué les services d'urgence.

Cependant, environ quatre heures après la secousse, les autorités de la Colombie-Britannique estimaient que le séisme ne devrait pas causer de dégâts considérables, alors que l'alerte était ramenée au niveau de simple "avis".

Un avis signifie qu'un tsunami de niveau modeste est attendu. Cependant, des courants puissants pourraient être dangereux pour des zones basses des côtes et les habitants sont priés de se tenir loin des plages jusqu'à plus ample informé.

"Nous ne nous attendons pas à de vastes dommages ou inondations", a dit une responsable des services d'urgence de la province, Kelli Kryzanowski, lors d'une conférence de presse téléphonique.

Toutefois, "il pourrait y avoir des courants marins importants et des fluctuations du niveau de la mer", a-t-elle ajouté.

Deux vagues de tsunami provoquées par la secousse, la première de 28 centimètres et la seconde de 44 centimètres, ont été mesurées aux îles de Haida Gwaii. Une troisième, de 12 centimètres, a touché l'île de Vancouver.

Selon un premier témoignage recueilli par l'AFP, les opérations d'évacuation ont été lancées rapidement.

"L'alerte au tsunami a été déclenchée et tout le monde est parti vers le site d'évacuation", a indiqué à l'AFP le propriétaire d'un centre de pêche sportive.

Joint par téléphone à Las Vegas, Danny Escott, patron d'Escott Sportfishing, a indiqué que la gérante de son centre l'avait appelé pour dire qu'elle partait pour le site d'évacuation dans une zone plus élevée près de Masset.

AFP

Première publication : 28/10/2012

  • INTEMPÉRIES

    Les Philippines frappées par un second typhon

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Obama visite les sinistrés d'Alabama, l'État le plus touché par les tornades

    En savoir plus

  • JAPON

    Trois mois après le séisme, le pays peine à panser ses plaies

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)