Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

Amériques

L'ouragan Sandy menace les États-Unis et la campagne présidentielle

AFP

Vidéo par Karim LEBHOUR

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 28/10/2012

Après avoir fait une soixantaine de morts dans les Antilles, l'ouragan Sandy se rapproche de la côte est des États-Unis. La perturbation pourrait bousculer la dernière semaine de campagne pour l'élection présidentielle.

L’est des États-Unis se prépare à l’arrivée de l’ouragan Sandy, qui devrait toucher les côtes américaines en début de semaine. La perturbation, qui devrait atteindre le littoral entre le Maryland et le sud de la Nouvelle-Angleterre, pourrait causer d’importants dégâts et des inondations.

Dans les Antilles, l’ouragan a déjà fait 59 morts au total, dont 44 dans le sud d’Haïti, ainsi que 11 à Cuba. La plupart des victimes ont été tuées dans l’effondrement de bâtiments ou par des chutes d’arbres.

Cette dépression pourrait se transformer en "super tempête" car elle conjugue des caractéristiques d’un cyclone tropical et d’une tempête hivernale.

L’état d’urgence

Les États de New York, de Caroline du Nord, de Virginie et du Maryland et de Washington ont décrété l’état d’urgence.

"Nous nous attendons à une grande, grande tempête. La trajectoire de cette tempête pourrait couvrir le tiers est des États-Unis", a prévenu Louis Uccellini, directeur du centre de prévision environnementale au sein de l’Agence océanique et atmosphérique américaine (NOAA).

Dans la ville de New York, une fermeture préventive des réseaux de transports est prévu dimanche à partir de 19 h (23h GMT), avant l’arrivée des intempéries. Outre le métro, le plus fréquenté du pays, la ville aux huit millions d'habitants a décrété la fermeture des parcs, des aires de jeux et des plages, dimanche après-midi. Des centaines de vols ont aussi été annulés dans les aéroports.

La marine américaine a donné l’ordre à tous les navires, dans la région de Norfolk, en Virginie, dont un porte-avion à propulsion nucléaire, de s’écarter de la zone de tempête.

La conférence de presse de Michael Bloomberg, maire de New York

Une dernière ligne droite présidentielle bouleversée

L’arrivée de Sandy intervient au même moment que la dernière semaine de campagne pour l’élection présidentielle américaine.

ÉMISSION SPÉCIALE USA

En raison des conditions météorologiques, Barack Obama a dû annuler ses déplacements prévus en Virginie et dans le Colorado en début de semaine pour surveiller la situation depuis Washington.

"Le président est régulièrement tenu informé de l’évolution de l’ouragan et des préparatifs en cours. Il a demandé à son équipe de continuer à mettre toutes les ressources à disposition alors que les États et les partenaires locaux se préparent pour la tempête", a expliqué Jay Carney, le porte-parole de la Maison Blanche.

Son adversaire républicain, Mitt Romney a lui aussi bouleverser son agenda. Il a renoncé à faire campagne, dimanche, en Virginie, un État-clé pour l’élection présidentielle qui se déroulera le 6 novembre. Il sera en revanche dans l’Ohio jusqu’à lundi au côté de son colistier Paul Ryan.

Selon un décompte du "Projet élections" de l’université George Mason de Washington, plus de 11 millions d’électeurs américains ont déjà voté par anticipation, en personne ou par correspondance.


 

FRANCE 24  avec dépêches

Première publication : 28/10/2012

  • INTEMPÉRIES

    Sandy redevient un ouragan à l'approche des côtes américaines

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Obama vote par anticipation à Chicago, Romney tente de séduire l'Ohio

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Ces candidats indépendants qui défient Obama et Romney

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)