Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

La loi Macron dans l'étau des divisions de la gauche ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

BILLET RETOUR

Billet Retour à Phnom Penh

En savoir plus

DÉBAT

Rapprochement États-Unis - Cuba : la fin du castrisme ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie : il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ébossé : une contre-autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Hacking de Sony Pictures : la victoire de Pyongyang

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Croissance : l'Insee prévoit une embellie en 2015

En savoir plus

Sports

Sebastian Vettel creuse l'écart après sa victoire au GP d'Inde

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/10/2012

Le pilote allemand Sebastian Vettel a remporté, dimanche, son quatrième Grand Prix consécutif sur le circuit de Buddh, en Inde. À trois courses de la fin du championnat, cette nouvelle victoire lui permet de prendre de l'avance en tête du classement.

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) a remporté le Grand Prix d'Inde, 17e manche du Championnat du monde de Formule 1, devant l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), 2e, et l'Australien Mark Webber (Red Bull), 3e, dimanche sur le circuit de Buddh, près de Delhi.

Cette 5e victoire de la saison pour Vettel, et la 4e d'affilée après Singapour, le Japon et la Corée du Sud, permet au double champion du monde de creuser l'écart en tête du championnat, avec désormais 13 points d'avance sur Alonso.

Parti en pole position, Vettel a pris un excellent départ et était en tête au premier virage, malgré une timide tentative d'attaque de la part de son coéquipier Webber, parti à côté de lui sur la 1re ligne pour la troisième fois d'affilée cette saison.

Le jeune Allemand a terminé avec neuf secondes d'avance sur Alonso, auteur d'un excellent départ depuis la 3e ligne, qui lui a permis de dépasser très vite, en début de course, les deux McLaren parties sur la 2e ligne, juste devant lui, puis de partir à la chasse aux Red Bull.

Alonso a ensuite réussi à dépasser Webber, après son seul et unique changement de pneus, et limite la casse au championnat du monde, à trois manches de la fin (Abou Dhabi, Texas, Brésil).

Le Français Romain Grosjean (Lotus), auteur d'un départ prudent sur la 11e place de la grille, a terminé 9e et marqué deux points de plus pour son écurie.

AFP

Première publication : 28/10/2012

COMMENTAIRE(S)