Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Amériques

La formation de Lula remporte la mairie de Sao Paulo

Dernière modification : 29/10/2012

Fernando Haddad (photo) a remporté dimanche les élections municipales à Sao Paulo, la capitale économique du Brésil, avec 56 % des voix alors que le Parti des travailleurs est éclaboussé par un retentissant procès de corruption.

Le Parti des travailleurs (PT) au pouvoir depuis 2003 au Brésil a remporté la mairie de Sao Paulo, première ville du pays, à l'issue du second tour des élections municipales, organisé dimanche.

L'ancien ministre de l'Education Fernando Haddad, candidat du Parti des travailleurs à Sao Paulo, a remporté 56% des voix, battant l'ancien gouverneur Jose Serra, membre du parti centriste PSDB, d'après un premier décompte officiel.

Le PT a généralement du mal à rassembler des voix dans la capitale économique du pays, mais les électeurs, déçus par la détérioration continue du trafic routier, de la sécurité et des infrastructures, se sont prononcés dimanche en faveur d'un changement.

"Nous allons réduire les fortes inégalités qui persistent à Sao Paulo", a déclaré Haddad dans son discours de victoire. "Nous sommes à la fois l'une des villes les plus riches et les plus inégalitaires de la planète", a-t-il ajouté.

Sao Paulo représente 12% du PIB brésilien, et dispose du troisième budget du pays avec 16 milliards d'euros pour 2013, derrière celui du gouvernement fédéral et du gouvernement de l'Etat de Sao Paulo.

La victoire de Fernando Haddad apparaît comme une aubaine pour le PT, lui permettant de tirer une nouvelle source d'influence au moment où il perd la mairie de Salvador, troisième ville du pays, et de Fortaleza, dans la région du nord-est, qui lui est traditionnellement acquise.

La mairie de Sao Paulo, comme celle des autres grandes villes brésiliennes, est par ailleurs considérée comme une rampe de lancement pour arriver aux plus hautes fonctions au niveau national.

Les 140 millions d'électeurs brésiliens, qui étaient appelés à se prononcer dans 5 500 municipalités, se disent satisfaits de la gestion de l'économie par le PT, alors que le chômage reste à un taux historiquement bas, proche de 5%, malgré le récent ralentissement de l'économie.

REUTERS

Première publication : 29/10/2012

  • BRÉSIL

    Le parti présidentiel en difficulté aux premier tour des municipales

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    À Rio, la police pénètre dans deux des plus dangereuses favelas

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Trois proches de Lula condamnés pour corruption au Brésil

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)