Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Amériques

New York et la côte est se préparent à affronter l'ouragan Sandy

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 29/10/2012

Évacuations massives, annulation de milliers de vols, écoles et Bourse de New York fermées : pour faire face à l'ouragan Sandy, des mesures exceptionnelles de sécurité ont été prises dans plusieurs États de la côte est des États-Unis.

L'ouragan Sandy, dont l'un des surnoms est "Frankenstorm" en référence à la fête d'Halloween qui a lieu mercredi, a commencé à balayer la côte est des États-Unis. Les autorités redoutent le chaos qui risque de suivre le passage de cet ouragan, qui devrait frapper de plein fouet mardi matin.

Le gouverneur de New York Andrew Cuomo a annoncé la fermeture lundi soir de plusieurs ponts dans l'agglomération de New York, dont certains reliant l'île de Manhattan à Long Island et à Brooklyn, en raison de la violence des vents dus à l'ouragan Sandy.

"La tension monte dans la ville de New York"
Des mesures exceptionnelles de sécurité ont été prises depuis dimanche pour affronter l’ouragan : évacuations massives, annulation de milliers de vols, écoles fermées. 

Le gouverneur de New York a d'ailleurs averti lundi qu'il "restait très peu de temps aux gens qui n'ont pas encore évacué" les zones inondables de la métropole pour le faire "avant de subir le plein impact de Sandy". "C'est sans doute le dernier avertissement" avant la montée brusque des eaux dans le sud de New York qui "pourrait survenir dès 18H00" locales, a-t-il prévenu: "Nous n'avons pas encore vu le pire de l'ouragan".
 
Tous les transports en commun - métro, bus, trains - des villes de New York, Philadelphie et Washington ont été arrêtés dès dimanche soir par les autorités. Dans les airs, 7 400 vols intérieurs et internationaux ont été annulés pour dimanche et lundi, principalement dans les aéroports de ces trois villes.
 
Par précaution, même la Bourse de New York a été totalement fermée lundi et les opérateurs Nyse Euronext et nasdaq OMX ont prolongé la suspension à mardi, espérant pouvoir reprendre les cotations dès mercredi. La dernière fois que Wall Street avait décidé une telle fermeture exceptionnelle, c'était un certain 11 septembre 2001. Le maire de la ville la plus peuplée du pays, Michael Bloomberg, a ordonné l'évacuation de 375 000 habitants de zones inondables bordant l'East et l'Hudson River, tandis qu’environ 1 100 soldats de la garde nationale doivent se déployer dans la "Big Apple".
 
État d’urgence
 
De New York à Washington, des résidents et employés de réseaux de transport empilaient des sacs de sable pour protéger les biens des inondations annoncées et des files d'attente se formaient devant les supermarchés, dévalisés par les habitants soucieux d’emmagasiner des provisions. Dans la plupart des États de la côte, les gouverneurs ont déclaré l'état d'urgence afin de pouvoir rapidement mobiliser des moyens, tandis que des millions d'enfants resteront chez eux lundi, nombre d'écoles publiques de Washington à Boston étant fermées. À l’instar des parcs, aires de jeux et plages, également interdits au public.
 
Manhattan se prépare à l'arrivée de l'ouragan (crédit : AFP)
A neuf jours de la présidentielle, Barack Obama a appelé ses compatriotes à prendre "très au sérieux" le danger, en pressant les 50 millions d'Américains vivant dans les régions concernées de suivre les conseils des autorités locales. Surnommée également "Superstorm" ou encore "Monsterstorm" pour souligner la taille et la dangerosité potentielle de la tempête, Sandy a déjà laissé au moins 66 morts après son passage dans les Caraïbes.
 
Tôt lundi, l'ouragan se trouvait à 760 kilomètres au sud de New York et il a commencé à s'orienter vers l'ouest, selon le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC), installé à Miami.

Les vents soufflaient à 120 km/h mais devraient se renforcer à mesure que l'ouragan progresse vers des eaux plus froides. Ces vents soufflent jusqu'à plus de 800 kilomètres dans l'œil du cyclone selon le NHC.

FRANCE 24 avec dépêches

 

 

Première publication : 29/10/2012

  • ÉTATS-UNIS

    New York se prépare à l'arrivée imminente de l'ouragan Sandy

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'ouragan Sandy menace les États-Unis et la campagne présidentielle

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Sandy redevient un ouragan à l'approche des côtes américaines

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)