Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yémen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

Moyen-orient

Damas en proie à des attentats meurtriers et à des raids toujours plus violents

© AFP

Vidéo par Julien SAUVAGET

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 29/10/2012

Un nouvel attentat à la voiture piégée a fait des victimes dans le sud de Damas lundi après-midi, alors qu'au moins six personnes avaient déjà été tuées le matin même. La Turquie a par ailleurs riposté à un tir d’obus à la frontière.

Les épisodes violents qui ont émaillé une trêve de quatre jours que le régime d’Assad et les rebelles avaient accepté d’observer à partir de vendredi 26 octobre s'enchaînent et se multiplient.

Lundi après-midi, une voiture piégée a explosé à Hajar al-Aswad, quartier sud de Damas, terrain de bataille entre l'armée et les rebelles, a indiqué la télévision officielle syrienne, qui n'a pas précisé pour l'instant le nombre de victimes. 

Un peu plus tôt dans la journée, un attentat à la voiture piégée à Jaramana, en périphérie de Damas, a causé la mort d'au moins six personnes, dont des femmes et des enfants, et blessé une cinquantaine d'autres selon un bilan provisoire communiqué par la télévision d’État.

Déclarée vendredi 26 octobre pour le jour de l'Aïd el-Adha, la trêve, qui a été aussitôt rompue par des tirs à Deraa pour disperser une manifestation, n'aura pas tenu une journée. 

Des raids d’une violence inouïe

La déception de Brahimi, en visite à Moscou

Toujours à Damas, l'aviation syrienne a mené ses bombardements les plus intenses depuis le début du conflit en visant particulièrement les vergers situés au nord-est de la ville, a affirmé le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Il y a eu 34 raids en trois heures ce matin à travers le pays. Il s'agit de l'utilisation la plus violente de chasseurs bombardiers depuis l'entrée en action de l'aviation", cet été, a-t-il dit.

Vers 11H15 (09H15 GMT), les avions de chasse continuaient à survoler la capitale.

La Turquie riposte à de nouveaux tirs d’obus syriens

En parallèle, l'artillerie turque a riposté, ce lundi toujours, dans la matinée, après qu'un obus syrien est tombé sur le sol de la Turquie sans faire de victimes, a rapporté l'agence de presse Anatolie.

L'obus syrien a atterri près du village turc de Besaslan, dans la zone frontalière du sud de la province de Hatay, alors que les rebelles affrontent dans la ville syrienne de Haram les forces loyales au président Bachar al-Assad, a précisé l'agence.

Un autre obus syrien a éclaté plus tard à quelque 500 mètres de Besaslan, selon l'agence Anatolie, sans indiquer si l'artillerie turque avait, cette fois, répliqué.

La Turquie a systématiquement riposté à chaque fois que son territoire a été touché par une salve de mortiers ou de canons en provenance de Syrie depuis la mort dans ces circonstances de cinq Turcs, le 3 octobre.

FRANCE 24 avec dépêches
 

Première publication : 29/10/2012

  • SYRIE

    La Syrie emportée dans une nouvelle sprirale de violences

    En savoir plus

  • SYRIE

    Malgré l'échec de la trêve, Lakhdar Brahimi entend poursuivre sa mission

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'armée syrienne bombarde la province de Damas, la trêve de l'Aïd enterrée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)