Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Les blockbusters de l'été : américains et musclés!

En savoir plus

FOCUS

La difficile lutte contre le trafic d’armes en Europe

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : l'Italie se dote de nouveaux "hotspots" pour mieux accueillir les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 1)

En savoir plus

SPORT

Tournoi de Paris-Bercy : Roger Federer chute de son trône

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 29/10/2012

Le Suisse ne finira pas la saison à la place tant convoitée de numéro 1 mondial. Le Bâlois, battu dimanche dans sa ville natale, ne défendra pas son titre acquis l’an dernier à Paris. Un forfait qui laisse le champ libre à Novak Djokovic.

Pourtant tenant du titre, Roger Federer a annoncé, dimanche, qu'il renonçait à défendre son titre au Masters de Paris-Bercy qui débute ce lundi. Le Suisse souhaite se ménager avant le Masters de Londres, en novembre, où il vise une 7e victoire.

"C'est tout simplement trop", a affirmé le joueur de 31 ans, juste après sa défaite en finale du tournoi de Bâle face à l'Argentin Juan Martin del Potro. "J'avais quelques problèmes lancinants, je ne voulais prendre aucun risque. Je suis très déçu. J'y ai vécu (à Paris, NDLR) l'une des meilleures semaines de ma vie l'année dernière, mais j'ai dû prendre une décision de dernière minute", a ajouté celui qui, avant de devenir le "roi" Federer, n’était que simple ramasseur de balles dans la salle Saint-Jacques de sa ville natale.

Battu chez lui, absent à Paris, Roger Federer, actuel numéro 1 mondial en sursis, est assuré de laisser son trône au Serbe Novak Djokovic, même en cas de succès lors du Masters de Londres. 

Djokovic favori, Tsonga et Murray outsiders 

En l’absence de Federer et de Nadal, blessé au genou depuis Wimbledon, Djokovic fait figure de grand favori à Bercy. Le Serbe a été placé par le tirage au sort dans la partie de tableau a priori la plus dégagée. Mais il devra toutefois se méfier du récent vainqueur à Bâle, l’Argentin Juan Martin Del Potro, qu’il pourrait affronter en quarts de finale.

En demi-finale, Djokovic pourrait croiser le Français Jo-Wilfried Tsonga. Finaliste l'an passé à Paris-Bercy, où il a remporté le seul Masters 1000 de sa carrière - en 2008 -, le numéro 7 mondial sera l'un des principaux outsiders avec le Britannique Andy Murray

Tsonga souhaitera également confirmer sa place pour les Masters de Londres (seuls les huit premiers au classement ATP y participent). Le Français est presque mathématiquement qualifié. Reste un dernier sésame à conquérir. Le billet est actuellement détenu par le Serbe Janko Tipsarevic, mais Nicolas Almagro, Richard Gasquet et Juan Monaco peuvent encore prétendre au précieux accessit. 

Première publication : 29/10/2012

  • JO – TENNIS

    Le roi Federer balayé dans son jardin

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    Roger Federer : "Les JO de Londres seront plus difficiles que Wimbledon"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)