Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Ava, l'application qui donne de la voix aux sourds et malentendants

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Paris - Berlin : vers une vision commune de l'Europe ?

En savoir plus

#ActuElles

"Ellas Hoy" : bienvenue à "ActuElles" en espagnol

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Allemagne, un modèle économique à suivre ?

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : génération Merkel

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ghassan Salamé : le processus politique en Libye est ouvert "à tout le monde sans exception"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jennifer Lawrence : "Après une scène de 'Mother', je me suis évanouie"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Rohingya : "Le plus urgent, c'est d'arrêter la violence", insiste le Haut Commissaire pour les réfugiés

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : le cauchemar des chrétiens de la vallée du Khabour

En savoir plus

SPORT

Tournoi de Paris-Bercy : Roger Federer chute de son trône

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 29/10/2012

Le Suisse ne finira pas la saison à la place tant convoitée de numéro 1 mondial. Le Bâlois, battu dimanche dans sa ville natale, ne défendra pas son titre acquis l’an dernier à Paris. Un forfait qui laisse le champ libre à Novak Djokovic.

Pourtant tenant du titre, Roger Federer a annoncé, dimanche, qu'il renonçait à défendre son titre au Masters de Paris-Bercy qui débute ce lundi. Le Suisse souhaite se ménager avant le Masters de Londres, en novembre, où il vise une 7e victoire.

"C'est tout simplement trop", a affirmé le joueur de 31 ans, juste après sa défaite en finale du tournoi de Bâle face à l'Argentin Juan Martin del Potro. "J'avais quelques problèmes lancinants, je ne voulais prendre aucun risque. Je suis très déçu. J'y ai vécu (à Paris, NDLR) l'une des meilleures semaines de ma vie l'année dernière, mais j'ai dû prendre une décision de dernière minute", a ajouté celui qui, avant de devenir le "roi" Federer, n’était que simple ramasseur de balles dans la salle Saint-Jacques de sa ville natale.

Battu chez lui, absent à Paris, Roger Federer, actuel numéro 1 mondial en sursis, est assuré de laisser son trône au Serbe Novak Djokovic, même en cas de succès lors du Masters de Londres. 

Djokovic favori, Tsonga et Murray outsiders 

En l’absence de Federer et de Nadal, blessé au genou depuis Wimbledon, Djokovic fait figure de grand favori à Bercy. Le Serbe a été placé par le tirage au sort dans la partie de tableau a priori la plus dégagée. Mais il devra toutefois se méfier du récent vainqueur à Bâle, l’Argentin Juan Martin Del Potro, qu’il pourrait affronter en quarts de finale.

En demi-finale, Djokovic pourrait croiser le Français Jo-Wilfried Tsonga. Finaliste l'an passé à Paris-Bercy, où il a remporté le seul Masters 1000 de sa carrière - en 2008 -, le numéro 7 mondial sera l'un des principaux outsiders avec le Britannique Andy Murray

Tsonga souhaitera également confirmer sa place pour les Masters de Londres (seuls les huit premiers au classement ATP y participent). Le Français est presque mathématiquement qualifié. Reste un dernier sésame à conquérir. Le billet est actuellement détenu par le Serbe Janko Tipsarevic, mais Nicolas Almagro, Richard Gasquet et Juan Monaco peuvent encore prétendre au précieux accessit. 

Première publication : 29/10/2012

  • JO – TENNIS

    Le roi Federer balayé dans son jardin

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    Roger Federer : "Les JO de Londres seront plus difficiles que Wimbledon"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)