Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Confusion au Lesotho après une possible tentative de coup d'État

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

Afrique

En Libye, des manifestants protestent contre la proposition d'un gouvernement de coalition

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/10/2012

Le Premier ministre libyen Ali Zeidan (photo) a soumis, mardi, une proposition de gouvernement de coalition formé de libéraux et d'islamistes, provoquant la colère de dizaines de manifestants qui sont entrés de force dans l'Assemblée.

Quelques dizaines de manifestants sont entrés de force mardi dans la salle de l'Assemblée nationale pour protester contre le gouvernement proposé par le Premier ministre Ali Zeidan, au moment où les députés devaient se prononcer sur ce cabinet, provoquant le report du vote.
              
"Je souhaitais qu'on continue cette séance (...) mais, moralement, je ne peux pas prendre cette responsabilité", a déclaré le président de l'Assemblée Mohamed Megaryef, avant de lever la séance, selon des images diffusées en direct par la télévision libyenne.
              
Au moment où un fonctionnaire appelait les députés un par un afin de voter pour ou contre le gouvernement proposé dans la matinée par M. Zeidan, des cris ont été entendus avant que quelques manifestants n'entrent dans l'Assemblée.
              
Empêchés par des membres des services de sécurité d'avancer vers le centre de la salle, ils se sont attroupés à l'entrée, perturbant les travaux.
              
La télévision libyenne a suspendu la retransmission des travaux de l'assemblée pendant quelques minutes, avant de la reprendre.
              
"Ce qui s'est passé constitue une pression psychologique sur les membres du Congrès" général national (CGN), a déclaré M. Megaryef, qui a mis en garde contre le "chaos".
              
"Que tous les Libyens et tout le monde sachent dans quelle ambiance nous travaillons", a-t-il ajouté, estimant que la situation était "hors contrôle".
              
Les locaux du CGN ont été investis à plusieurs reprises par des manifestants, parfois armés, protestant contre une décision du CGN ou contre le gouvernement.
              
La sécurité des lieux et des députés a été maintes fois discutée à l'Assemblée sans toutefois qu'une solution radicale ne soit trouvée à ce problème.
             
(AFP)

Première publication : 30/10/2012

  • LIBYE

    Bani Walid vs Misrata, la guerre entre deux sœurs ennemies

    En savoir plus

  • LIBYE

    Mort de Kadhafi : un rapport de HRW remet en cause la version officielle

    En savoir plus

  • LIBYE

    Un ex-opposant au régime de Kadhafi élu Premier ministre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)