Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Niger : une cinquantaine de soldats tués dans une attaque de Boko Haram

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Cannabis : un marché florissant

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Musique : Julie Zenatti de retour avec "Blanc"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Naufrages en Méditerranée : l'UE réagit au drame des migrants

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Louis Michel : "Certains pays européens refusent de prendre leur part de réfugiés"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Naufrages en Méditerranée : la politique migratoire à 28 attendra

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Prime d'activité : le plan de François Hollande pour la jeunesse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Séisme : "Le Népal dévasté"

En savoir plus

SPORT

Nikola Karabatic réintègre l'effectif de Montpellier et les Bleus

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/10/2012

Nikola Karabatic, mis en examen dans l'affaire des paris illicites qui a éclaboussé le Montpellier Handball, a finalement été réintégré dans l’effectif du club héraultais et appelé dans la foulée en équipe de France.

"Nikola Karabatic nous a dit les yeux dans les yeux qu'il n'avait pas parié, ni directement, ni indirectement", a déclaré le président du Montpellier Handball Rémy Lévy. "Les joueurs qui ont parié ne sont pas dignes de porter le maillot du club. Ceux qui nous ont dit ne pas avoir parié sont réintégrés", a t-il ajouté.

La tête d’affiche du handball français ainsi que le Tunisien Issam Tej, tous deux mis en examen dans l'affaire des paris illicites qui a éclaboussé leur club, ont assuré à leurs dirigeants qu'ils n'avaient pas misé contre leur club lors d'un match de championnat face à Cesson-Sevigné le 12 mai dernier.

"On prend acte de leurs déclarations, on attend la suite, l'évolution de la situation, a précisé le président héraultais. À partir de demain, Nikola Karabatic et Issam Tej reprendront l'entraînement."

Toujours mis en examen pour escroquerie dans l'affaire des soupçons de match truqué, Nikola Karabatic a également été appelé dans la foulée en équipe de France par le sélectionneur Claude Onesta.

"À l'issue de sa rencontre ce matin avec le président de Montpellier et la décision de réintégrer Nikola dans l'effectif de Montpellier, j'ai envoyé une convocation à Nikola et averti le club qui a donné son autorisation", a déclaré Onesta en expliquant sa décision de faire appel à la star du handball français pour le premier rendez-vous des Bleus depuis le titre olympique en août.

Karabatic doit rejoindre le groupe mercredi en début d'après-midi à Rouen et Onesta jugera sur pièces s'il l'alignera lors des deux matches de qualification à l'Euro-2014 face à la Lituanie jeudi à Rouen et en Turquie dimanche.        

Luka Karabatic toujours inquiété

En revanche, Luka Karabatic, le jeune frère de l'icône du handball français, est convoqué le 8 novembre à un "entretien préalable à une sanction disciplinaire" pouvant aller jusqu'au licenciement. Contrairement à son frère et à Issam Tej, lui avait avoué avoir parié. Toutefois, tous nient avoir truqué le match.

Le quatrième joueur mis en examen dans ce dossier, Primoz Prost, qui avait reconnu avoir parié, doit quant à lui être reçu dans l'après-midi par la direction du club qui avait convoqué les handballeurs ce mardi 30 octobre pour des "entretiens individuels" et "informels" auxquels n'assistaient pas leurs avocats.

Ils sont soupçonnés d'avoir parié sur le score à la mi-temps du match Cesson-Montpellier du 12 mai dernier. Le club, qui s'est porté partie civile dans ce dossier, a affirmé dès le début de l'affaire qu'il prendrait des sanctions contre les joueurs au cas par cas.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 30/10/2012

  • HANDBALL

    Soupçons de paris truqués : contrôle judiciaire levé pour Nikola Karabatic

    En savoir plus

  • HANDBALL

    Soupçons de paris truqués : les frères Karabatic ripostent

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Le handball français, du sacre olympique au banc des accusés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)