Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 31/10/2012

USA : les fausses images de l’ouragan Sandy

Aux Etats-Unis, de nombreuses fausses photos de l’ouragan Sandy circulent sur la Toile. Des activistes américains souhaitent créer un mouvement global de résistance contre la dette. Et deux médaillés olympiques britanniques demandent l’aide des internautes du pays.

USA : les fausses images de l’ouragan Sandy


Rues submergées, arbres déracinés, et coupures de courant massives… Les internautes américains ont inondé les réseaux sociaux de photos pour témoigner du passage dévastateur de l’ouragan Sandy. Mais certaines des images qui ont remporté le plus de succès sur la Toile n’ont en réalité rien à voir avec la violente tempête qui a frappé la côte est des Etats-Unis.

Cet impressionnant cliché de la statue de la liberté, qui a largement circulé sur Facebook, se révèle ainsi être un photomontage. Un faux qui a été réalisé à partir d’une photo prise en 2004 par le photographe Mike Hollingshead dans le Nebraska.

Ce cliché, censé montrer des soldats de la garde nationale braver l’ouragan Sandy dans le cimetière militaire d’Arlington, n’a lui pas été retouché. Mais la scène a en fait été immortalisée le mois dernier sous une pluie battante.

Quant à cette photo présentée comme celle d’un fast-food submergé par les eaux dans l’Etat de Virginie, il s’avère qu’elle a été tirée d’un film réalisé dans le cadre d’une installation artistique conçue en 2009.

Enfin, à en croire cette image postée par une blogueuse, un requin se promènerait en liberté dans les rues inondées d’Ocean City. Mais là aussi, il s’agit d’un canular utilisant un photomontage qui avait déjà été diffusé l’an dernier pendant l’ouragan Irene.

Autant de faux témoignages qui ont trompé de nombreux internautes et qui, pour les médias comme le Wall Street Journal, rappellent une nouvelle fois les dangers de la désinformation sur Internet, et l’importance de vérifier l’origine des images qui circulent sur le web.

 

Un mouvement de résistance contre toutes les formes de dettes

Organiser une action collective mondiale de résistance contre toutes les formes de dettes : c’est l’objectif affiché du mouvement « Strike Debt » affilié à « Occupy Wall Street ».

Utilisant le slogan « nous se sommes pas un crédit », les membres du collectif s’attaquent directement aux institutions financières mondiales qu’ils accusent d’être responsables de la crise économique que traverse le globe actuellement. Dans ce communiqué largement relayé sur la Toile, les responsables de « Strike Debt » estiment ainsi que la grande majorité des dettes qui pèse sur les citoyens américains est illégitime et devrait tout simplement être effacée. Ils invitent donc leurs compatriotes à ne pas s’en acquitter et espèrent que ce mouvement finira par se propager à l’international.

Et signe que l’opération a été pensée dans ses moindres détails, le site du mouvement propose un petit guide pratique de la résistance contre la dette. Un document d’une centaine de pages qui fournit diverses informations sur comment négocier son découvert de carte de crédit ou encore sur les risques encourus si l’on ne rembourse pas son emprunt étudiant…

Plusieurs actions symboliques ont également d’ores et déjà été organisées par les membres du mouvement. En septembre dernier par exemple, quelques habitants de New-york se sont réunis pour brûler leurs dettes en public comme le montre cette vidéo qui circule en ligne.

Et pour rappeler à tous ceux qui ont des problèmes de dettes qu’ils ne sont pas seuls, le mouvement « Strike Debt » a annoncé le lancement d’un projet le 15 novembre prochain baptisé « Rolling Jubilee ». L’idée consiste à faire racheter légalement par ceux qui n’en ont pas les dettes personnelles de ceux qui croulent sous les remboursements. Une initiative dont l’objectif principal est clairement de créer un lien de solidarité entre les citoyens, sans tenir compte de leur situation financière.


Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Deux médaillés olympiques britanniques ont lancé un appel à témoin sur les réseaux sociaux après s’être faits dérobés, la semaine dernière dans une boîte de nuit londonienne, leurs manteaux dans lesquels se trouvaient leurs médailles de bronze. Les athlètes ont publié sur Twitter la photo du voleur présumé en lui demandant de leur restituer leur récompense obtenue aux JO de Londres. Et deux jours plus tard, la joueuse de hockey sur gazon Hannah MacLeod a eu la bonne surprise de retrouver sa médaille dans un courrier anonyme. Celle du rameur Alex Partridge reste, en revanche, toujours introuvable.

 

Les « fantômes de l’Histoire »

Superposer des photos prises en Europe pendant la seconde guerre mondiale et des clichés récents pris exactement au même endroit : c’est le travail effectué par l’artiste néérlandaise passionnée d’histoire, Jo Teeuwisse, et que les internautes pourront découvrir, entre autres, sur le site de partage Flickr. Une collection baptisée « Fantômes de l’Histoire » (Ghosts of War) qui permet de créer un pont entre le passé et le présent et qui relie de manière originale deux époques éloignées.

 

Vidéo du jour

Peindre le corps de plusieurs femmes et les faire s’emboîter pour recréer différents modèles de motos : c’est l’idée étonnante qu’ont eue les réalisateurs de cette vidéo qui circule actuellement sur les sites de partage. Une initiative destinée à faire la promotion d’un salon international dédié aux deux roues qui offre un résultat particulièrement impressionnant.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus

16/09/2014 Réseaux sociaux

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

Au sommaire de cette édition : la Toile appelle les médias à censurer les vidéos de l’organisation de l’Etat islamique; la tendance du « Book Bucket Challenge » déferle sur le...

En savoir plus

13/09/2014 Réseaux sociaux

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

Et si l'avenir du journalisme d'investigation passait par le web ? "Enquête ouverte" est le premier site français qui utilise le "crowdsourcing" pour recueillir de nouvelles...

En savoir plus

15/09/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

Au sommaire de cette édition : la Toile fait part de son émotion après l’exécution de David Haines; les responsables politiques philippins sont invités à prendre les transports...

En savoir plus