Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron recadre un édutiant qui l'appelle "Manu"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inondations en Côte d'Ivoire, au moins 18 morts à Abidjan

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe à l'épreuve

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Jean-Marie Le Pen va mieux"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Le parlement européen est dans une démarche d'agression, tous nos droits ont été violés"

En savoir plus

FOCUS

VIH en Chine : la jeunesse particulièrement exposée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ingrid Chauvin et Jimmy Jean-Louis, stars du petit écran

En savoir plus

L’invité du jour

Chef Simon : "Ce n’est plus notre corps qui décide de ce que l’on va manger, mais notre cerveau"

En savoir plus

LE DÉBAT

Colombie : la paix avec les Farc en danger ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 31/10/2012

"New York, le jour d'après"

Presse internationale, Mercredi 31 octobre. Au menu de la presse internationale ce matin, les dégâts causés par le passage de la tempête Sandy sur la côte est des Etats-Unis. Une tempête qui va coûter des milliards de dollars aux Américains, et fait des dizaines de victimes.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu ce matin de la revue de presse internationale, les dégâts laissés dans son sillage par la tempête Sandy.
 
Sur la côte est des Etats-Unis, les dégâts sont spectaculaires, et c’est à voir notamment avec cette photo publiée à la Une du International Herald Tribune prise à Atlantic City, dans le New Jersey: le front de mer ravagé, et des dizaines de maisons emportées par la tempête. Un paysage apocalyptique découvert avec angoisse par les habitants, qui savent que la tâche qui les attend est immense.
 
The Independent titre lui aussi sur le choc et l’effroi qui ont saisi la population. 8 millions de personnes sans électricité, des transports publics paralysés, des centrales nucléaires à l’arrêt, Wall Street fermée, énumère le journal.
 
Il va falloir du temps, beaucoup de temps pour que la situation revienne à la normale, prévient The Wall Street Journal. L’impact de la tempête va être durable, et devrait coûter des milliards de dollars à une économie déjà en pleine crise.
 
En attendant le retour à la normale, les services publics s’organisent, en tenant les usagers informés minute par minute. Via les réseaux sociaux, les New Yorkais sont informés de la remise en route progressive de la ville. Les bus express, par exemple, devraient reprendre du service dès demain matin, et les transports métropolitains préviennent les usagers qu’il leur faudra prendre leur mal en patience, parce que les bus devront faire des détours, à cause des routes barrées et des tunnels inondés. La FEMA, l’agence fédérale des situations d'urgence, livre quant à elle quelques conseils: éviter de marcher ou de parcourir les rues inondées, car les eaux peuvent charrier des produits toxiques, chimiques, voire être eaux usées, tout simplement.
 
Les réseaux sociaux s’avèrent utiles, mais ils sont aussi beaucoup critiqués pour leur manque de fiabilité. Plusieurs compte twitter ont sciemment diffusé de fausses informations, parfois reprises par les médias traditionnels, qui font eux aussi les frais d’un certain nombre de critiques, et notamment, à voir du côté de The Atlantic, pour avoir parfois envoyé leurs reporters couvrir la tempête à leurs risques et périls.
 
Voilà pour les critiques, auxquelles les autorités semblent échapper pour le moment. Soupçonné au départ de dramatiser à mauvais escient la situation, le gouvernement fédéral et Barack Obama se voient crédités depuis hier de leur bonne gestion de la crise, et parfois par les républicains eux-mêmes, rapporte Slate.
 
 
Et on le rappelle, avant de toucher la côte est américaine, Sandy avait frappé les Caraïbes où l’île d’Haïti enregistre toujours le bilan humain le plus lourd. Le site du Nouvel Obs parle de plus de 5o morts, et rapporte cette description des dégâts trouvée dans le journal haïtien Le Nouvelliste: «Des plantations détruites soit par le vent, soit par les eaux en furie. Des têtes de bétail emportées», et surtout, «près de 200.000 personnes placées dans des abris provisoires».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/06/2018 Hélène FRADE

"En Thaïlande, le crime de lèse-canidé"

Dans la presse, ce mardi 19 juin, le tollé provoqué par le durcissement de la politique migratoire de l’Administration Trump. Les restes dictateur Franco bientôt exhumés à Valle...

En savoir plus

19/06/2018 Hélène FRADE

Donald Trump: "C'est la faute d'Angela Merkel"

A la Une de la presse, ce mardi 19 juin, les réactions au durcissement de la politique migratoire aux Etats-Unis, où près de 2000 enfants se retrouvent séparés de leurs parents...

En savoir plus

18/06/2018 Hélène FRADE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

A la une de la presse, ce lundi 18 juin, la victoire du candidat de la droite à la présidentielle en Colombie. Des enfants de sans-papiers séparés de leurs parents aux...

En savoir plus

18/06/2018 Hélène FRADE

"Je pense, donc je foot"

A la Une de la presse, ce lundi 18 juin, l’arrivée de l’Aquarius, hier, à Valence, après une semaine d’errance en Méditerranée. La crise politique en Allemagne sur fonds de...

En savoir plus

15/06/2018 Axel MAY

Coupe du monde 2018 : "jouons unis" en Espagne

Dans cette seconde revue de presse de la matinée, place au football, rien qu’au football, ouverture de la Coupe du monde oblige !

En savoir plus